Sports

Richardson contrôlée positive et privée des Jeux de Tokyo ?

A en croire le New York Times, Sha’Carri Richardson (21 ans) aurait subi un contrôle positif au cannabis durant les dernières sélections américaines. Une mésaventure qui pourrait priver la nouvelle petite perle du sprint féminin des Jeux de Tokyo.

Les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août) vont-ils devoir se passer de la nouvelle petite du sprint mondial chez les dames ? Sha’Carri Richardson (21 ans), l’une des femmes les plus rapides du moment sur la planète, pourrait en effet manquer le rendez-vous. Ce vendredi, le New York Times et l’agence Reuters révèlent communément que la jeune Américaine et immense favorite annoncée pour la médaille d’or sur 100m au Japon aurait été contrôlée positive au cannabis lors des dernières sélections US, en juin dernier en Oregon, et passage obligé pour pouvoir valider son billet pour les JO. Or, le cannabis figure sur la liste des substances interdites de l’agence mondiale antidopage et un résultat positif peut entraîner une interdiction de concourir d’un mois à deux ans.

S’il se confirme que Richardson, qui avait remporté la finale du 100m de ces sélections américaines en 10”86 a bien été testé positive à la marijuana, sa victoire lors des Trials se verrait du même coup invalidée, que l’intéressée écope de la sanction minimale ou davantage.

Richardson : « Je suis humaine »

Et tandis que l’ex-championne universitaire qui avait couru en avril dernier en 10”72 à Miramar (Floride) – le sixième chrono de tous les temps sur la distance – pourrait rester à la maison, les trois sprinteuses et compatriotes qu’elle avait devancées dans l’Oregon, à savoir Javianne Oliver (2eme), Teahna Daniels (3eme) et Jenna Prandini (4eme) pourraient, elles, représenter les Etats-Unis à Tokyo. Prandini, principale bénéficiaire de ce contrôle positif dont deux personnes auraient eu connaissance, aurait même déjà été avertie, à en croire les deux sources évoquées, de son repêchage et de la disqualification de Richardson. Samedi, la jeune sprinteuse souvent comparée à Florence Griffith-Joyner pour son tempérament mais aussi son aptitude à faire le show aurait dû s’aligner au départ du 200m du meeting de Stockholm (Suède). Après avoir tweeté jeudi soir un « Je suis humaine » assez évocateur, Richardson a disparu de la liste des participantes.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page