Sports

Pourquoi le deuxième but de l’OM a été injustement refusé

Directeur technique de l’arbitrage, Pascal Garibian considère que le but inscrit par Dario Benedetto aurait dû être validé par la vidéo.

La victoire marseillaise (1-0), la première depuis 2011, et les événements qui ont émaillé la fin de la rencontre entre le PSG et l’Olympique de Marseille, avec des prétendues insultes racistes et une bagarre générale entraînant pas moins de cinq exclusions, ont fait passer au second plan une erreur d’arbitrage manifeste. Quelques minutes après avoir refusé un but inscrit par Angel Di Maria pour un hors-jeu manifeste, l’arbitre fait de même avec un but signé Dario Benedetto. Et ce en raison d’un hors-jeu préalable bien moins évident de Florian Thauvin.

Mais à en croire Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage français, cette réalisation de l’Argentin n’aurait pas dû être refusé. Interrogé par l’AFP, le patron de l’arbitrage dans l’Hexagone pointe du doigt une certaine précipitation de l’arbitrage vidéo. « L’assistance vidéo aurait dû corriger la décision initiale de l’arbitre assistant qui, en l’espèce, a manifestement refusé à tort un deuxième but », a-t-il confié, ajoutant : « Cela semble avoir été travaillé trop rapidement. C’est toute la difficulté de l’assistance vidéo. On reproche quelques fois à l’assistance vidéo d’être trop longue, mais il faut aussi ne pas être trop rapide. C’est source d’erreurs. »

Vertement critiqué par Leonardo, l’arbitrage du Clasico avait d’ailleurs également été pointé du doigt par André Villas-Boas à l’issue de la rencontre. Les décisions de la VAR ont été « incompréhensibles« , a regretté le technicien portugais, estimant que le trio arbitral avait fait une « grave erreur» en refusant le but de l’Argentin.

Lire aussi:
BeIN détient de nouvelles images de l’altercation entre Neymar et Alvaro
Les accusations de Neymar toujours pas prouvées mais…
Neymar fait son mea culpa

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page