Sports

“On est innocents et gentils…”

Christophe Galtier estime que son équipe a fait preuve de naïveté à Marseille ce dimanche soir (défaite 2-1). Mais le coach niçois a aussi des griefs envers l’arbitrage.

Fair play, Christophe Galtier l’est assurément pour reconnaître la supériorité des Marseillais en première période du match de clôture de la 29e journée de L1 ce dimanche soir (victoire 2-1 de l’OM au Vélodrome). Le coach des Aiglons admet volontiers que le penalty accordé à Milik avant la pause est « logique », même s’il juge que la présence de Dante aurait probablement tout changé (« Avec Dante, cette action n’aurait pas existé », dit-il). En revanche, l’intéressé ne comprend pas pourquoi ses joueurs n’ont pas eu droit au même traitement arbitral dans le duel litigieux qui a opposé Delort et Saliba lors du deuxième acte.

« Il y a eu ce fait de match, et cette faute non sifflée sur Andy Delort, c’est un tournant important… On peut avoir beaucoup de regrets car Marseille a eu une bonne première période mais on aurait mérité d’égaliser, dixit l’ancien entraîneur du Losc champion en titre. Je suis en sursis alors je n’ai rien demandé à l’arbitre mais je ne vois pas pourquoi un attaquant qui a l’avantage simulerait dans la surface. Autant le penalty pour Marseille a été sifflé rapidement et logiquement, autant celui-là, qui a forcément été checké, a engendré plusieurs erreurs. C’est ce que je pense et j’en suis intimement convaincu. Ce n’est pas de la parano, je ne vais pas dire qu’on n’est pas arbitré comme les autres mais on a joué dans une ambiance incroyable… Je pense que s’il y a la même faute sur Milik, le penalty est sifflé. »

« Il faut plus de personnalité »

Ceci étant dit, Christophe Galtier pointe également du doigt les largesses et manquements de sa propre formation. « On est un peu naïfs, innocents, gentils… et ça pénalise ! C’est aussi ça l’apprentissage, on manque d’expérience et de caractère pour faire de grands résultats dans ces matches-là, notamment ici à Marseille. Il faut plus de personnalité, et sur la première période notamment, on en a manqué. » Et de se projeter vers la suite des événements, riche et indécise. « Après la trêve internationale, on a un gros enchaînement qui arrive avec une finale au bout (en Coupe de France, ndlr). Le calendrier est encore chargé, pour tout le monde, d’autant que Marseille a encore la coupe d’Europe… Il y a Rennes, qui pour moi est la meilleure équipe du moment, mais aussi Monaco, Strasbourg ou encore Lyon qui n’est pas fini. On va devoir également affronter des équipes qui se battent pour le maintien, mais rien n’est encore fait. »

Lire aussi :Marseille, c’est la Champions LeagueOM-Nice, le film du matchCalendrier et résultats de la Ligue 1Le classement de la Ligue 1


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page