Sports

Noah prêt à en découdre !

Plus d’un an après son dernier mach avec les Grizzlies, Joakim Noah devrait retrouver les parquets NBA. Le Français a en effet été conservé par les Clippers après avoir vu son retour avorté par la pandémie de coronavirus.

La Covid-19 ne devrait finalement pas avoir raison du retour de Joakim Noah. Trois mois après avoir été engagé par les Clippers pour un premier contrat de dix jours, l’intérieur tricolore a en effet été conservé jusqu’à la fin de la saison. Conséquence de la suspension de la saison, mi-mars, l’ancien joueur des Bulls n’a pourtant pas eu l’opportunité de jouer le moindre match avec sa nouvelle équipe.

Mais cette pause aura été un mal pour un bien pour le pivot français, à en croire son entraîneur Doc Rivers. «Pour certains, la suspension de la saison a été bénéfique, et c’est le cas pour Jo, qui a pu se remettre en bonne santé et se retrouver en bonne forme. Et ce sera important pour lui. Ce sera un gars qui pourra nous aider», a ainsi confié le coach des Clippers à Atlantic.

Peu importe mon rôle

Car malgré l’incertitude qui planait quant à une éventuelle reprise, Joakim Noah n’a pas ménagé ses efforts ces trois derniers mois, bien décidé à mettre toutes ses chances de son côté. «Je savais que si je ne m’étais pas entraîné et qu’un jour les Clippers avaient appelé et que je n’étais pas prêt, j’aurais eu énormément de regrets, a-t-il expliqué. Et c’est ce qui m’a poussé à m’entraîner, cet espoir de rejoindre cette équipe. Ce n’était pas une question d’argent. Ce n’était rien de tout ça. C’était de pouvoir finir ma carrière dans une équipe qui a un objectif commun.» Un objectif pour le moins élevé puisque forts du tandem formé par Paul George et Kawhi Leonard, les Clippers ne visent rien d’autre que le titre NBA.

Joakim Noah devra, lui, se contenter d’un rôle de l’ombre, ce dont il s’accommode très bien. «Le staff m’a expliqué très clairement ce qu’ils attendaient de moi. En tant que joueur, c’est tout ce qu’on peut exiger. Je suis dans un environnement où il y a une culture de la gagne et une équipe qui veut vraiment aller chercher le titre. On ne peut rien demander de plus», a-t-il assuré, ajoutant: «Peu importe mon rôle, je suis reconnaissant. Il ne s’agit pas de me comparer à ce que je faisais par le passé mais simplement d’être le meilleur possible physiquement et de partager mon expérience avec les gars de l’équipe.» 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page