Sports

Les Bleus peuvent craindre le pire

Sauf miracle, l’équipe de France devra composer avec certaines absences lors de la Coupe du monde 2022.

Marquée par le fiasco de l’Euro, l’année 2021 s’est bien terminée pour les Bleus. Après avoir remporté la Ligue des nations, les hommes de Didier Deschamps ont en effet validé leur qualification pour la Coupe du monde 2022. La France sera donc bien présente au Qatar pour remettre son titre en jeu à partir du 21 novembre prochain.

Lire aussi : »Qatar

 

Et à désormais moins d’un an du coup d’envoi, ce Mondial programmé au cœur de l’automne donne quelques sueurs froides aux sélectionneurs. La faute à l’absence totale ou presque de préparation. Les internationaux devraient en effet être mis à disposition de leur sélection, seulement une semaine avant le début des hostilités. Une journée de championnat est ainsi programmée les 12 et 13 novembre prochain alors que le match inaugural se disputera le 21.

Il faudra s’adapter

Pour ce qui est des automatismes, les équipes qualifiées devront donc s’y atteler en amont, chaque fenêtre internationale devant servir de préparation. Mais la principale inquiétude réside dans l’état des troupes. Une telle programmation présage ainsi de nombreuses absences. Si la Coupe du monde s’était déroulée cette saison, les Bleus auraient ainsi dû faire sans deux de leurs cadres, Paul Pogba et Raphaël Varane. Et certains corps commencent sérieusement à siffler comme ceux de Presnel Kimpembe, Karim Benzema ou N’Golo Kanté. Une situation qui inquiète inévitablement à un an du rendez-vous qatari.

Didier Deschamps a d’ailleurs déjà dit son mécontentement. « Comme tous les sélectionneurs, je le subis. Il n’est pas idéal, a-t-il récemment confié dans un euphémisme. À chaque compétition c’est de plus en plus réduit. Là c’est au strict minimum sans savoir notre calendrier, la date du premier match … En sachant qu’on doit être sur site 4 ou 5 jours avant le premier match. Ce sont des complications supplémentaires. Pour ceux qui débuteront le Mondial, ce sera pratiquement impossible de faire un amical … On connaît tous les risques que ça peut amener, mais c’est loin d’être idéal pour préparer une compétition de ce style. Il n’y aura pas de préparation, comme d’habitude, il faudra s’adapter. C’est contraignant, réducteur, je le regrette mais qu’on ait au moins deux semaines, c’est le strict minimum. Je ne vais pas dire que ça me donne le sourire mais c’est loin d’être l’idéal pour les joueurs. »


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page