Sports

Le geste « lamentable » de Domenech

A l’inverse de Didier Deschamps, mardi, dans la foulée de la victoire décrochée par ses troupes face aux Bafana Bafana (5-0), Raymond Domenech avait refusé de serrer la main de Carlos Alberto Pareira après la défaite des Bleus face à l’Afrique du Sud en 2010.

La réception de l’Afrique du Sud, mardi, à Lille renvoyait à un souvenir douloureux. Car si en 1998, les troupes d’Aimé Jacquet avenir démarré leur campagne victorieuse en dominant les sud-Africains (3-0), l’équipe de France s’était inclinée sans gloire face au pays hôte (2-1). Le point final d’une Coupe du monde désastreuse pour les vice-champions du monde, marquée par la grève des Bleus suite à l’exclusion de Nicolas Anelka après son coup de sang à la mi-temps du match face à Mexique.

Lire aussi : Le cauchemar de Gourcuff

 

L’équipe de France n’a eu de cesse de toucher le fond durant cette Coupe du monde et Raymond Domenech a parachevé ce désastre en refusant de serrer la main de son homologue, Carlos Alberto Pereira. Interrogé en conférence de presse sur ce geste peu élégant, le sélectionneur tricolore avait pris soin de répondre à côté. « Moi, j’avais envie de saluer les joueurs. Se retrouver à dix, dans le contexte et revenir… C’était bien de les saluer, c’était la fin d’une aventure avec eux. C’est le seul moment où je peux les saluer car, après, tout le monde se disperse, avait-il justifié. C’était important de dire que j’avais compris ce qu’eux avaient vécu. Ils ont essayé de tout donner. En marquant ce but, ils avaient fait un pas. »

La France ne devrait pas être au Mondial

Et lorsqu’un journaliste se permit d’insister, la réponse du Lyonnais fut explicite: « Il y a une autre question ? » L’entraîneur sud-africain fut bien plus prolixe. Et véhément. « Il m’a dit: « Vous avez dit du mal de mon équipe après sa qualification », mais je ne m’en souviens pas ! », a-t-il expliqué, ajoutant: « Ce qu’il a fait est un acte absolument lamentable ».

Le refus de Raymond Domenech de saluer la main du sélectionneur de la Seleçao, sacrée en 1994, trouve donc son origine dans les propos du Brésilien lors du tirage au sort. « La France ne devrait pas être au Mondial, c’est une honte pour le football mais c’est comme ça. Henry a triché à un moment particulier… », avait-il lancé, provoquant donc la colère de l’ancien latéral droit.

Deux ans plus tard, le technicien brésilien était revenu sur cette séquence dans les colonnes de L’Equipe. « Je crois qu’il était perdu dans ses pensées, qu’il n’était plus là… Je suis arrivé dans son dos et je lui ai tapé sur l’épaule. Quand il m’a vu, il a d’abord exprimé un sentiment d’étonnement, puis il a refusé de me serrer la main en prétextant que j’avais dit que son équipe ne devait pas être à la Coupe du monde… Mais, c’est ridicule ! On m’avait posé une question sur la vidéo et j’avais expliqué qu’avec la vidéo, l’équipe de France ne serait peut-être pas qualifiée », avait-il expliqué, ajoutant: « « Je sais qu’il était vraiment abattu par tout ce qui s’est passé. Un de mes adjoints est ensuite allé dans le vestiaire de l’équipe de France pour échanger un maillot et, quand il est revenu, il m’a dit que Domenech était prostré dans un coin, la tête entre les mains. Je ne lui en veux pas. Il devait vraiment être très mal. »


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page