Sports

Des regrets malgré tout pour l’OL

Le Bayern a logiquement dominé Lyon en demi-finale de la Ligue des champions ce mercredi à Lisbonne (3-0). Loin d’être ridicules, les Gones ont néanmoins donné du fil à retordre aux Munichois qui affronteront le PSG dimanche pour le titre.

L’OL ne deviendra donc pas le sixième club français à rallier une finale de C1, après Reims, Saint-Etienne, l’OM, Monaco et le PSG. Pas cette année en tout cas. Ce n’est pas faute d’avoir joué crânement sa chance, ce mercredi face au Bayern, en décrochant le frein à main d’entrée de match pour bousculer le club phare de Munich comme jamais cette saison en Ligue des champions. Bien sûr, l’ogre bavarois s’est offert au final une dixième victoire en autant de sorties dans la compétition – un record sur une même édition – et un 20e succès de rang tous terrains confondus, mais les Gones ont eu le mérite de ne jamais sombrer, de ne jamais abdiquer.

A peine le coup d’envoi donné, les hommes de Rudi Garcia se sont rués dans le camp adverse, permettant à Depay de défier en duel Neuer – en vain (4e) – mais aussi et surtout à Toko Ekambi de toucher du bois (17e). Un premier tournant dans la rencontre puisque dans la foulée, Gnabry lui ne manquait pas la cible à l’entrée de la surface rhodanienne (1-0, 18e). Las pour les Lyonnais, le même Gnabry y allait de son doublé un quart d’heure plus tard, opportuniste à bout portant pour conclure une action loupée par Lewandowski (2-0, 33e).

Des enseignements pour Paris

Après la pause, Toko Ekambi manquait l’opportunité de relancer les débats, seul face à Neuer (58e). Et les Gones alors de faire le jeu face à des Bavarois étonnamment timorés, comme en mal de jus. Dans les derniers instants de la partie toutefois, l’incontournable Lewandowski finissait par trouver la faille – son 15e but européen cette saison, à deux longueurs du record absolu de Cristiano Ronaldo – de la tête à la retombée d’un corner de Kimmich (3-0, 88e). Ainsi les Munichois scellaient-ils le score de cette demie synonyme de première finale en C1 pour le Bayern depuis 2013 – la 11e tout de même de son histoire.

Décidément redoutable à l’offensive, l’équipe allemande n’a cependant pas affiché l’aisance observée au tour précédent contre le Barça (victoire 8-2). Moins inspirés et surtout moins fringants physiquement, les joueurs de Hans-Dieter Flick auront peut-être donné des idées aux Parisiens appelés à les affronter dimanche pour le sacre suprême. A voir comme l’OL a su ébranler parfois le patron de la Bundesliga, il y a assurément des enseignements à tirer de ce match pour Thomas Tuchel et ses troupes.

Lire aussi:
OL-Bayern, le film du match
Un PSG au grand complet pour la finale ?
Neymar suspendu pour la finale ? La folle rumeur !

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/9

    Le PSG en finale !

    Les Parisiens ont assumé leur statut de favori contre Leipzig (3-0), mardi soir à Lisbonne, lors de la première demi-finale de la Ligue des champions.

  • 2/9

    Di Maria aux anges

    Auteur d’un but et de deux passes décisives face aux Allemands, Angel Di Maria a logiquement été élu joueur du match.

  • 3/9

    Un peu plus près de l’étoile

    Une fois rentrés au vestiaire, les Parisiens ont pu laisser éclater leur joie, Neymar et Kylian Mbappé, très complices, en profitant pour pousser la chansonnette.

  • 4/9

    La folie à Paris

    Accueillis en héros à leur hôtel, les joueurs de Thomas Tuchel ont également été célébrés à Paris, aux abords du Parc des Princes.

  • 5/9

    Tous au Parc

    Fumigènes, feux d’artifice: les supporters du PSG ont fêté dignement cet exploit historique du club de la capitale.

  • 6/9

    Les Champs en rouge et bleu

    La fête s’est étendue jusqu’aux Champs-Elysées, également pris d’assaut par les supporters parisiens quelques minutes après le coup de sifflet final.

  • 7/9

    La capitale en fête

    Là aussi, des feux d’artifice ont été tirés pour saluer la performance de Kylian Mbappé et ses partenaires, qui affronteront l’OL ou le Bayern Munich en finale.

  • 8/9

    Ô Ville Lumière…

    La fête s’est poursuivie jusqu’à près de deux heures du matin pour les supporters parisiens, heureux comme jamais !

  • 9/9

    Rendez-vous dimanche ?

    Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour mettre un terme aux festivités et aux quelques débordements observés sur les Champs-Elysées.



Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page