Sports

Armitage quitte le BO

Ce jeudi, via son compte Twitter officiel, le club de Nice a officialisé le recrutement de Steffon Armitage, actuel pensionnaire de Biarritz.

Changement de cap pour Steffon Armitage. Ce jeudi, via son compte Twitter officiel, le club du Stade Niçois, actuel sixième du classement de Nationale, soit la troisième division, après un total de 25 rencontres déjà disputées, a officialisé l’arrivée, à compter de la saison prochaine, du troisième ligne aile (ou troisième ligne centre) international anglais (5 sélections), aujourd’hui âgé de 36 ans : « Le Stade Niçois est heureux d’annoncer l’arrivée du troisième ligne Steffon Armitage pour la saison prochaine ! » Ce dernier est pensionnaire du club basque de Biarritz, qui occupe la dernière place du classement du Top 14, après un total de 23 rencontres déjà disputées.

« Nice ? C’est là où j’ai commencé le rugby »

Cette arrivée avait déjà été annoncée par le joueur lui-même, ce jeudi, dans une interview accordée au bihebdomadaire Midi Olympique. Le joueur a notamment expliqué son choix de club : « Le choix ? C’est là où j’ai commencé le rugby. Nice, je pense que c’est mon endroit préféré dans le monde. Ma femme et moi, nous voulions tout le temps y retourner. J’avais huit ans, je venais de Richmond à côté de Londres où je jouais au rugby, mais plutôt à toucher. Arrivé sur la Côte d’Azur, j’ai vraiment découvert ce sport, c’est là ou tout a débuté. C’est là ou j’ai tous mes souvenirs d’enfant. Avec mes potes, Julien Caminati et Lionel Beroud, j’avais comme une deuxième famille. J’habitais Roquefort-les-Pins (à 15 km de Nice) et j’étais tout le temps chez eux. On a joué ensemble et on est restés cinq ans invaincus ! Cette période, c’est le symbole même de l’amour du rugby. Le Stade niçois reste mon club de cœur. » Malgré tout, Steffon Armitage, triple champion d’Europe avec Toulon (2013, 2014, 2015), a pensé arrêter : « En cette fin de saison à Biarritz, je me suis dit : « Soit j’arrête tout, soit je repars sur un nouveau projet pour bien terminer. Ce n’est même plus une question d’argent, l’important, c’est de trouver le bon projet au bon moment. » »




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page