Santé

record de contamination à l’approche du Nouvel An


Jamais il n’y a eu autant de cas de Covid-19 en France. Quelques jours avant les festivités du Nouvel An, la cinquième vague de l’épidémie ne cesse d’enfler. 

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Est-on protégé contre la Covid en ayant été infecté ?
  Une infection au coronavirus induit une réponse immunitaire acquise. Mais pour combien de temps est-elle efficace contre les variants ? 

Hier, 179.807 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés en France. Du jamais-vu depuis le début de l’épidémie. Pour les fêtes de Noël, les Français se sont fait massivement tester, par PCR ou avec des tests moins fiables mais dont les résultats sont obtenus plus rapidement. Parmi les millions de tests PCR réalisés, 8,5 % sont revenus positifs. Au niveau national, le taux d’incidence du coronavirus est de 799,7 cas pour 100.000 habitants.

Omicron cannibalise peu à peu Delta

Le variant Delta est responsable en grande partie de ces chiffres vertigineux, mais le variant Omicron gagne de plus en plus de terrain. Le variant Delta était présent dans 84,3 % des échantillons séquencés la semaine du 13 décembre, et le variant Omicron présent dans les 14,8 % restants. Une part infime des échantillons séquencés contient un autre variant. Les variants Alpha, Bêta et Gamma ont totalement disparu du territoire.

La part de variant Omicron dans les séquençages ne cesse d’augmenter : la semaine du 6 décembre, il ne représentait que 1,5 % des échantillons séquencés. Au total, 2.831 cas de variant Omicron, confirmés par séquençage, sont aujourd’hui présents en France.

Les enfants et les jeunes adultes les plus touchés par la Covid-19

Si au début de l’épidémie de Covid-19, le SARS-CoV-2 infectait en priorité les personnes âgées, aujourd’hui l’épidémie s’est déplacée vers des tranches d’âge plus jeunes. Le taux d’incidence le plus élevé concerne les 30-39 ans, suivi des 20-29 ans, des 40-49 ans, des 10-19 ans et des 0-9 ans.

Les 30-39 ans sont parmi les moins vaccinés (86,8 %) avec les plus de 80 ans (86 %) et les 12-17 ans (77,8 %) – pour eux, la vaccination vient tout juste d’être accessible. Le statut vaccinal ne suffit pas à expliquer les taux d’incidence élevés pour les tranches d’âge les plus jeunes. Ce sont aussi les populations les plus actives et le plus en contact avec autrui. Selon les chiffres de Santé publique France, une personne infectée en contamine en moyenne 1,2 autre.

Bien que le coronavirus infecte des personnes jeunes, les hospitalisations ne sont pas en reste. Ces sept derniers jours, 7.493 patients ont été hospitalisés pour la Covid, 1.751 malades ont nécessité des soins critiques et 1.069 sont décédés (données arrêtées au 24 décembre). Grâce aux campagnes de vaccination, nous sommes loin du pic de saturation du printemps 2020 avec un nombre de cas confirmés plus important. Les mesures annoncées par le gouvernement feront peut-être courber l’échine à cette cinquième vague épidémique fulgurante.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page