Santé

5 questions sur la troisième dose de vaccin anti-Covid-19


Pour lutter contre la 5e vague de l’épidémie de Covid-19, le Gouvernement ne mise pas sur un confinement ou un couvre-feu mais sur un renforcement du pass sanitaire. Bientôt celui-ci sera conditionné à l’injection d’une dose de rappel de vaccin anti-Covid. On fait le point avec vous !

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Vaccins et effets secondaires : faut-il s’inquiéter ?
  Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent provoquer des effets secondaires. D’où viennent-ils et sont-ils courants ? 

À partir du 27 novembre 2021, tous les adultes de plus de 18 ans peuvent prétendre à une dose de rappel de vaccin anti-Covid. Dans un avis publié le 25 novembre 2021, la Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé d’abaisser le temps entre un premier schéma vaccinal complet et la dose de rappel à cinq mois. Auparavant, il était de six mois, mais au vu de l’accélération de l’épidémie, la HAS estime qu’il faut réagir vite. À la suite de ces annonces, le site Doctolib a été pris d’assaut et les calendriers autrefois vides de rendez-vous sont désormais complets dans certaines villes. On fait le point sur les conditions de ce rappel vaccinal.

Qui peut recevoir la dose de rappel ?

Tous les adultes de plus de 18 ans, et d’autant plus s’ils sont considérés à risque de formes graves, immunodéprimés ou atteints de comorbidités. Ce rappel ne concerne pas les enfants. 

Quels vaccins ?

Cette dose de rappel se fera forcément avec un vaccin à ARNm, celui de Moderna et de Pfizer, même pour les personnes immunisées avec une autre formule initialement. Le vaccin de Pfizer est recommandé pour tous, mais celui de Moderna est déconseillé aux personnes de moins de 30 ans. 

Combien de temps après le premier schéma vaccinal ?

Pour tous les adultes de plus de 18 ans, la dose de rappel est à faire cinq mois après la primo-vaccination. Pour les vaccinés avec la formule Janssen, qui fonctionne avec une dose unique, le rappel peut être fait dès quatre semaines après l’injection initiale.

Où se faire vacciner ?

La dose de rappel est administrée en centre de vaccination, mais aussi chez les pharmaciens, les sages-femmes et infirmières, et les médecins généralistes. Les personnes en maison de retraite n’ont pas besoin de se déplacer, l’injection du rappel est organisé directement par l’équipe soignante.

La validité du pass sanitaire ?

La validité du pass sanitaire est conditionnée à cette dose de rappel. Pour les plus de 65 ans, le pass ne sera plus actif dès le 15 décembre 2021 si la dose de rappel n’a pas été faite sept mois après le premier schéma vaccinal complet ou la dernière infection. Pour les moins de 65 ans, le pass sanitaire ne sera plus valide dès le 15 janvier si la dose de rappel n’est pas effectuée cinq mois après la primo-vaccination. Les tests PCR ne seront valables que 24 heures, au lieu de 72 heures, à partir du 29 novembre.

Le gouvernement met la pression sur les personnes déjà convaincues par l’utilité des vaccins anti-Covid alors qu’une part non négligeable de la population est encore non vaccinée. Or, les personnes admises en soins intensifs sont pour la plupart des non-vaccinées. Les gestes barrières doivent toujours être respectés, même après le rappel vaccinal. Le port du masque, l’aération des intérieurs sont des bons réflexes à conserver pour passer les fêtes de fin d’année dans les meilleures conditions.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page