Politiques

Prix de l’énergie, comptes de campagne, présidentielle 2022… Le “8h30 franceinfo” de Manuel Bompard


Manuel Bompard, député européen La France insoumise et directeur de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, était l’invité du “8h30 franceinfo”, vendredi 1er octobre 2021. Prix de l’énergie, comptes de campagne, présidentielle 2022… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Blocage des tarifs du gaz : “M. Castex s’est réveillé un peu tard”

Le Premier ministre a annoncé jeudi 30 septembre la mise en place d’un “bouclier tarifaire” pour faire face à la hausse des prix de l’énergie. Après la hausse de 12,6% qui entre en vigueur ce vendredi 1er octobre, le tarif réglementé du gaz sera bloqué jusqu’en avril. La hausse des tarifs réglementés de l’électricité sera elle limitée “à 4%” en 2022, grâce à la baisse d’une taxe. “Si la situation prêtait à sourire, je dirais que M. Castex s’est réveillé un peu tard” car “pendant qu’il dormait, la hausse des prix du gaz sur déjà trois, quatre mois, a atteint déjà des chiffres qui sont vertigineux”, raille Manuel Bompard. 

Pour le député européen La France insoumise, “il faut aller beaucoup plus loin” et “organiser la baisse du prix du gaz”. À “court terme”, Manuel Bompard propose de “baisser, par exemple, la TVA de 20% à 0%” sur ce prix. Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon préconise aussi des “mesures de moyen terme ou de long terme” comme “mettre en place une tarification progressive”. Autrement dit, faire en sorte “que les premières tranches indispensables à la vie ne coûtent pas la même chose que les surconsommations”, précise-t-il.

Comptes de campagne : “des règles parfois très imprécises”

L’ancien président Nicolas Sarkozy a été condamné jeudi 30 septembre à un an de prison ferme dans l’affaire Bygmalion, une décision dont il a fait appel. Ce jugement était nécessaire parce que les modalités de financement de sa campagne présidentielle étaient clairement frauduleuses, en tout cas c’est ce que la justice a démontré et on verra si elle confirme le jugement”, en appel, réagit Manuel Bompard.

Mais pour l’eurodéputé La France insoumise, “derrière ce jugement, il y a une question sur le rôle que joue la Commission nationale des comptes de campagne”. Certaines de ses règles “sont parfois très imprécises”, affirme-t-il. Il a ainsi constaté “une difficulté à avoir des réponses précises quand vous posez des questions extrêmement concrètes sur un certain nombre de frais relatifs à la campagne, de savoir s’ils doivent être inclus dans les comptes de campagne ou pas”

Jean-Luc Mélenchon porte le “même degré de rupture” que Sandrine Rousseau

Manuel Bompard lance un appel du pied aux électeurs de Sandrine Rousseau qui a perdu mardi 28 septembre d’une courte tête la primaire des écologistes face à Yannick Jadot. “Les électrices et les électeurs de cette primaire qui se sont retrouvés derrière la candidature de Sandrine Rousseau ont aujourd’hui un candidat en la personne de Jean-Luc Mélenchon”, estime-t-il.

Selon lui, le chef de La France insoumise “porte ce même degré de rupture” que l’écoféministe et “considère lui aussi que si on veut apporter des réponses immédiates à l’urgence écologique, il faut ces logiques de rupture”, explique-t-il.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du vendredi 1er octobre 2021 :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page