Politiques

Pass vaccinal : l’étau se resserre autour des 5,3 millions de Français non-vaccinés


Publié


Mis à jour

Pass vaccinal : l'étau se resserre autour des 5,3 millions de Français non-vaccinés

Article rédigé par

D. Karcher-Mourgues, T. Curtet, S. Boujamaa, L. Pekez, A. Poitevin, L. Harper, V. Landolfini

France 3

France Télévisions

Adopté en Conseil des Ministres lundi 27 décembre, le projet de loi pour le pass vaccinal est examiné en commission depuis le 29 décembre à l’Assemblée, pour une entrée en vigueur espérée dès le 15 janvier. Le ministre de la Santé reconnait qu’il s’agit d’une obligation vaccinale déguisée.

Dans un vaccinodrome marseillais, de nombreux Français sont venus faire leur première dose du vaccin, mercredi 29 décembre. “J’ai attendu le maximum possible, mais là, je suis obligée de le faire”, confie une jeune femme. Le pass vaccinal est la nouvelle arme du gouvernement contre l’épidémie de Covid-19. Pour les 5,3 millions de Français non-vaccinés, la vie sociale pourrait être drastiquement limitée avec le nouveau dispositif. Ils ne pourront plus aller dans les restaurants, bars, lieux de loisirs avec un test négatif de moins de 24 heures.

Avec le pass vaccinal, les tests ne seront en effet plus suffisants. Dès l’âge de 12 ans, les Français pourraient avoir besoin de trois doses de vaccin pour accéder aux bars, restaurants, lieux de culture et aux transports interrégionaux. Le test négatif permettra uniquement d’accéder aux hôpitaux et aux Ehpad. Concernant les lieux de travail, rien n’est prévu pour le moment. À l’Assemblée, le PS comme Les Républicains ne s’opposeront pas au texte, même si beaucoup trouvent à y redire. Le Rassemblement National et la France Insoumise, en revanche, voteront contre. Le projet de loi sera examiné le 3 janvier. 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page