Politiques

Paris attend des “preuves d’amour” de l’Australie pour restaurer des relations solides, prévient l’ambassadeur de France

“Désormais, par expérience, nous ne croirons plus les belles paroles, les promesses d’amour”, a souligné mercredi le diplomate Jean-Pierre Thébault.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Tout n’est pas encore pardonné. L’ambassadeur de France en Australie, Jean-Pierre Thébault, a admis mercredi 3 novembre que restaurer des relations solides avec l’île-continent prendra du temps, après l’annulation d’un mégacontrat de sous-marins français“Désormais, par expérience, nous ne croirons plus les belles paroles, les promesses d’amour”, a souligné le diplomate, qui s’est montré percutant lors d’une intervention devant le Club de la presse à Canberra. “L’amour, c’est bien. Avoir une preuve d’amour, c’est bien mieux.”

L’ambassadeur, qui avait été rappelé par Paris après l’annulation du contrat, a estimé que “nous pouvons reconstruire quelque chose de substantiel, mais nous partons de très loin. Malheureusement.”

Mardi, l’entourage d’Emmanuel Macron avait dénoncé les “méthodes très inélégantes” de Canberra après la révélation par la presse australienne d’un SMS envoyé par le président français au Premier ministre australien, Scott Morrison, deux jours avant la dénonciation du contrat. “C’est un coup bas sans précédent”, a déploré l’ambassadeur français, y voyant “peut-être la confirmation que nous n’étions pas considérés comme un allié”. Lors d’une conférence de presse mercredi à Dubaï, Scott Morrison a tenté de tirer un trait sur cet épisode, affirmant qu’il était temps de “passer à autre chose (…) Des affirmations ont été faites et des affirmations ont été réfutées, ce qu’il faut maintenant, c’est tous aller de l’avant.”




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page