Politiques

Martin Rocca, 22 ans, candidat à l’élection présidentielle


À 22 ans, Martin Rocca est le plus jeune candidat à l’élection présidentielle de 2022. Je l’ai rencontré à Binic, dans les Côtes-d’Armor, en Bretagne, où il a fait étape au volant de sa caravane. Pendant deux mois, ce jeune Parisien va parcourir la France pour parler de son projet et tenter de recueillir les 500 parrainages nécessaires pour que sa candidature soit officielle. Pour l’instant, il disposerait d’une “trentaine de promesses“, selon lui.

>> Qui sont les candidats à l’élection présidentielle 2022 ? Consultez notre liste actualisée au fil de la campagne

Martin n’a pas de programme ni de parti. Son objectif n’est évidemment pas de devenir président de la République, explique-t-il, mais plutôt de défendre une idée au sein de l’élection présidentielle.

L’objectif est d’être présent au premier tour pour défendre un message, celui du renouvellement de la démocratie.

Martin, 22 ans

à franceinfo

On défend un outil qui est l’assemblée constituante, une assemblée de 200-300 personnes qui va aboutir à la proposition d’une nouvelle constitution“, explique Martin. L’idée de convoquer une assemblée constituante est déjà défendue par Jean-Luc Mélenchon mais Martin confie de plus croire dans les partis politiques. “Il faut absolument que cette assemblée constituante soit déconnectée de tout programme politique partisan qui lui est forcément clivant“.

Comme beaucoup de gens de ma génération, je ne crois pas dans la capacité des partis politiques de changer les choses.

Martin, 22 ans

à franceinfo

Martin se porte candidat, sans programme, et le défend. “Les programmes, les gens n’y croient plus. Qui plus est avec mon âge. Si je me mets à défendre un programme de gouvernement qui va me croire ?”

À 22 ans, Martin déclare ne pas avoir voté aux dernières élections municipales et régionales. “Je n’ai pas voté, comme plus de 80% de ma génération. Je n’en suis pas très fier mais je n’ai honnêtement pas été convaincu par les projets proposés lors de ces élections“.

Si Martin ne parvient pas à recueillir les 500 parrainages nécessaires qui lui permettrait de voter pour lui-même au premier tour, il s’abstiendra. “Je ne voterai pas au premier tour de l’élection présidentielle de 2022 pour un candidat qui présente un programme, quel qu’il soit“.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page