Politiques

Les Calédoniens appelés à voter leur indépendance pour la troisième fois


Publié

Les Calédoniens appelés à voter leur indépendance pour la troisième fois

Article rédigé par

K. Pujar, M. Bouretima, L. Kulimoetoke, J. Le Pape

France 3

France Télévisions

Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? Pour la troisième et dernière fois, les calédoniens sont appelés à répondre à cette question. Le référendum prévu par l’accord de Nouméa de 1998 a lieu ce dimanche 12 décembre.

Avec 420 têtes de bétail sur 250 hectares, pas le temps de chômer chez les Creugnet. Dans cette famille de cowboy calédoniens, l’élevage est une tradition, le travail se fait à cheval, une méthode empruntée aux voisins australiens. Karl-Heinz Creugnet cultive un autre héritage, celui de son aïeul, un Français qui accompagnait les bagnards à la fin du 19e siècle, un charentais devenu commerçant. “On est des purs calédoniens et on revendique notre part. On a aidé à faire prospérer le pays”, dit-il.

Travailler dans l’élevage avec son père, le choix de Julien. A 24 ans l’éleveur décrit un quotidien, prémisses du destin commun, lui qui dit vivre avec les Kanaks depuis son enfance. Chez ces partisans du maintien de la Nouvelle-Calédonie au sein de la France, pas d’inquiétude avant le troisième référendum, plutôt une conviction. “Je préférerais qu’on reste Français pour le moment. Je ne pense pas qu’on soit encore prêts à devenir autonomes”, déclare Julien Creugnet. Leur espoir : que l’incertitude politique cesse de ralentir l’activité de leur exploitation et au-delà, celle de la Nouvelle-Calédonie.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page