Politiques

face à la droite et l’extrême droite, Jean-Luc Mélenchon veut occuper le terrain


Publié

Présidentielle 2022 : face à la droite et l’extrême droite, Jean-Luc Mélenchon veut occuper le terrain

Article rédigé par

T. Curtet, J. Jonas, A-D. Sayada, C. de Chaysse

France 2

France Télévisions

Après la nomination de Valérie Pécresse comme candidate des Républicains en 2022, et avant le meeting d’Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon tenait une réunion publique à la Défense (Hauts-de-Seine), dimanche 5 décembre, avec l’objectif de peser dans les débats.  

Au lendemain de la victoire de Valérie Pécresse à la primaire des Républicains, et quelques heures avant le meeting d’Éric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon avait réuni ses partisans à La Défense (Hauts-de-Seine), dimanche 5 décembre. Il y avait plus de monde que prévu, et des centaines de personnes ont dû suivre le meeting de l’extérieur de la salle, celle-ci étant pleine. Éric Zemmour a été la première cible de Jean-Luc Mélenchon. “Non, la France ce n’est pas l’extrême droite. La France, c’est la sécurité sociale, c’est la santé publique, c’est l’émancipation, c’est le partage.” 

Le candidat de la France insoumise a ensuite attaqué Valérie Pécresse. “Elle a multiplié par quatre, à la région Île-de-France, les subventions à l’enseignement privé, et divisé par deux les crédits au logement social. Son programme est un festival réactionnaire. Supprimer 50 000 fonctionnaires, amener la retraite à 65 ans.” Les Insoumis ont également revendiqué l’arrivée dans leurs rangs de l’ancien porte-parole de Sandrine Rousseau, Thomas Portes. Jean-Luc Mélenchon ne veut pas laisser le terrain à la droite et l’extrême droite. 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page