Politiques

des “violences inadmissibles” mais “la provocation peut inciter à cela”, estime Gérard Larcher


Publié


Mis à jour

Article rédigé par

Le président du Sénat réagit à l’agression, dimanche à Villepinte, de militants anti-racistes lors du discours prononcé par le candidat à la présidentielle.

“La provocation dans une réunion peut inciter à cela”, a déclaré Gérard Larcher, le président Les Républicains du Sénat, lundi 6 décembre sur franceinfo, à propos des violences pendant le meeting d’Éric Zemmour, dimanche à Villepinte. Des militants de Sos Racisme ont été agressés. Ils s’étaient introduits dans le public avant de dévoiler des tee-shirts sur lesquels était inscrit “Non au racisme”.

“Il faut mesurer les conséquences quand on connait le public, sa sensibilité”

Gérard Larcher

à franceinfo

Toutes les violences sont inadmissibles et le droit de manifester est essentiel”, a précisé le président du Sénat. “Je condamne fermement toutes ces violences et je crois qu’il faut que chacun retrouve l’apaisement”, appelant “à se respecter les uns les autres y compris quand on est en désaccord profond”. Selon Gérard Larcher, “on peut combattre une politique, des idées, mais la violence dans une démocratie est un signe d’immaturité”.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page