Politiques

c’est “peanuts”, juge Yannick Jadot qui pointe l'”indécence” du groupe


Le développement des énergies renouvelables par Total, c’est “peanuts”, a estimé ce vendredi sur franceinfo le candidat écologiste Yannick Jadot invité des matins présidentiels. Il pointe la “com” du groupe en matière de climat. “Je suis arrivé à un point de colère face à l’indécence de Total depuis des mois, depuis des années. C’est de la blague, ce n’est rien par rapport à ce qu’ils investissent dans les énergies fossiles”, a-t-il affirmé.

>> On vous explique la proposition d’ISF climatique portée par Hidalgo, Jadot et Mélenchon

Yannick Jadot propose d’instaurer un ISF climatique qui toucherait tous les patrimoines supérieurs à deux millions d’euros. Cet impôt est censé taxer ce qui n’est pas bon pour la planète et rapporter 15 millions d’euros, selon le candidat écologiste. En la matière, il a distribué les bons et les mauvais points. “A priori, on ne taxera pas” Renault qui “va vers la décarbonation de son parc automobile à 2030, ce qui est mon objectif pour notre pays”, dit-il.

En revanche, il a fortement critiqué l’inaction du groupe Total pour le climat : “On a même l’Agence internationale de l’énergie qui dit que pour le climat, il ne faut plus aller extraire, chercher une toute nouvelle goutte de pétrole. Le sujet, ce n’est pas d’en faire un peu. Total a des ouvriers, des techniciens d’une grande qualité qui pourraient emmener notre pays dans la transition énergétique. Et qu’est-ce que fait Total ? En Ouganda, ils sont en train d’installer un pipeline de pétrole dans une réserve naturelle très protégée. Ils déplacent 30 000 personnes”, a-t-il accusé.

Par ailleurs, Yannick Jadot est revenu sur le rôle de Total en Russie. L’entreprise est, selon lui, “complice de crimes de guerre dans la mesure où Total a des partenaires qui sont très proches de Poutine et dont certains dirigeants sont sous sanctions internationales”. Après des déclarations similaires du candidat ces dernières semaines, Total a annoncé porter plainte pour diffamation contre le candidat EELV.

Yannick Jadot s’est enfin adressé à Emmanuel Macron : “Je lui demande, au nom des Ukrainiennes et des Ukrainiens, de notre indépendance énergétique et au nom du climat, de demander à Total de sortir de Russie”.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page