Politiques

avant le premier tour de l’élection présidentielle, le message d’Eric Zemmour aux jeunes militants

Des cris de victoire, des huées, des drapeaux bleu-blanc-rouge agités. Les jeunes partisans d’Eric Zemmour se sont retrouvés jeudi soir à Paris pour un dernier meeting avec le candidat d’extrême droite au Dôme de Paris, une salle de 4500 personnes située porte de Versailles. 

>> Présidentielle 2022 : découvrez l’évolution des intentions de votes

Un rassemblement en forme de dernière communion pour le candidat qui a voulu réunir ses jeunes militants, particulièrement actifs dans cette campagne. Et qui sert aussi à répéter un message : ne croyez pas les sondages. “Ils nous disent que nous ne serons même pas au second tour. Et comme toujours, nous allons leur donner tort. Et vous, chers amis, avez-vous l’intention de vous rendre ? La victoire est proche, je n’en doute pas un seul instant. Vous y croyez : je l’ai vu dans vos yeux“, lance d’abord Stanislas Rigaud, président de Génération Z, qui laisse place à son mentor Eric Zemmour. 

Des militants d'Eric Zemmour lors du dernier meeting du candidat à l'élection présidentielle, le jeudi 7 avril 2022, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

A la tribune, ce dernier demande d’abord à son public de respecter une minute de silence en mémoire de Jérémie Cohen, jeune homme mort à Bobigny : “Je veux que vous sachiez que cette histoire me bouleverse. Je me pose beaucoup de questions. Depuis que j’ai parlé de la tragédie de Jérémie, je reçois des dizaines de messages de familles de victimes qui me disent leur révolte devant l’attitude de l’Etat, devant les criminels parfois encore en liberté, devant l’omerta souvent. Sachez que je me bats pour vous.”

Il livre ensuite sa vision de la jeunesse : elle doit être audacieuse et patriote. Et il n’oublie pas de motiver ses troupes à faire campagne jusqu’au bout. “La bataille n’est pas terminée. Il nous reste trois jours. Un tiers des Français ne sait toujours pas pour qui il va voter dimanche. Alors, ne lâchez rien ! Soyez combatifs, parlez beaucoup et dormez peu ! Convainquez tous ceux qui passent à votre portée : famille, amis, collègues, passants, postiers, commerçants, policiers… Chaque minute, chaque tract, chaque message sur les réseaux sociaux, sur tous les forums, dans tous les amphis, dans toutes les salles de sport, tous les métros et tous les bus, tout compte”, lance-t-il.

“Vous comptez ! Je compte sur vous autant que vous pouvez compter sur moi. Jeunesse française, la France est fière de toi !”

Et de conclure : “Rien, rien ni personne ne nous soumettra à la lutte des classes, ni à la lutte des races, ni au djihad, ni à la guerre civile.

Dans le public, tout le monde en est convaincu, la victoire est en vue. “Il n’a pas le choix. On espère qu’il va gagner dès le premier tour. Il n’y aura pas de deuxième tour parce qu’il sera élu parce qu’il va gagner à 51%. Je vous l’annonce. Je suis lucide”, lâche une femme.

Plus loin, un homme annonce : “Je pense qu’on peut gagner. C’est juste. Il faut que les Français s’informent, qu’ils ouvrent les yeux. C’est le seul espoir pour la France. J’ai réussi à convaincre ma mère, qui est issue du FN et de Marine Le Pen. Là, j’ai réussi à la convaincre. Moi, tous mes proches, hormis ma grand-mère, c’est Eric Zemmour.” Et quand on leur demande ce qu’ils feraient en cas de second tour entre Macron et Le Pen, la plupart refusent de répondre.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page