People

Variant Omicron : “Un raz-de-marée arrive”, Boris Johnson tire la sonnette d’alarme


Boris Johnson est plus qu’inquiet. Le Premier ministre britannique a déclaré lors d’une allocution le 12 décembre que son pays va faire face à un raz-de-marée de cas de Covid-19 transmis par le variant Omicron : “Personne ne doit en douter : il y a un raz-de-marée d’Omicron qui arrive, et je crains qu’il ne soit désormais clair que deux doses de vaccin ne suffisent pas pour assurer le niveau de protection dont nous avons tous besoin.” Le dirigeant du Royaume-Uni a indiqué que la dose de rappel sera ouverte à tous les plus de 18 ans à partir de fin décembre.

Cette annonce solennelle, depuis Downing Street, intervient quelques heures après le relèvement du niveau d’alerte Covid en raison d’une “rapide augmentation” des cas du variant Omicron, qui a poussé le gouvernement à annoncer de nouvelles mesures. Le nombre total de cas d’Omicron détectés au Royaume-Uni a atteint 3137, soit une augmentation de 65% par rapport au total de 1 898 cas recensés samedi, mais le nombre réel de cas serait en réalité bien supérieur.

La gravité d’Omicron “sera plus claire les prochaines semaines“, mais ils notent qu’il y a “déjà” des hospitalisations dues à Omicron et qu’il est “probable” que leur nombre “augmente rapidement“, a indiqué le gouvernement du pays. Le Royaume-Uni est particulièrement touché par la pandémie avec plus de 146 000 morts et quelque 50 000 nouvelles contaminations enregistrées chaque jour. Le Premier ministre lui-même a été touché par la Covid-19 en 2020.

En plus de l’accélération de la campagne de rappel vaccinal, le dépistage va être étendu. A partir de mardi, les cas contacts totalement vaccinés de personnes testées positives au Covid-19 seront priés d’effectuer quotidiennement des tests antigéniques pendant sept jours. Ceux qui ne sont pas vaccinés doivent rester isolés dix jours. Ces annonces s’ajoutent à d’autres mesures présentées récemment par Boris Johnson, dont le retour au télétravail et l’introduction du passeport sanitaire dans certains lieux comme les discothèques.

En France, Omicron n’est pas la priorité numéro 1 des autorités car c’est le variant Delta qui est la cause de la cinquième vague mais le gouvernement est particulièrement prudent. Le variant Omicron du coronavirus est “manifestement plus contagieux, manifestement pas plus dangereux” que le variant Delta, qui reste dominant en France, avait déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran.

S’il est heureux papa d’un septième enfant – sa femme Carrie a accouché de leur deuxième bébé – Boris Johnson est fragilisé par une série de scandales, notamment celui lié à des fêtes supposées à Downing Street l’hiver dernier, au moment où les Britanniques était censés limiter les interactions sociales pour éviter la propagation du virus. Le plus haut fonctionnaire britannique, Simon Case, est chargé de mener une enquête interne.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page