People

Maeva Ghennam hospitalisée, une partie du visage paralysé : “On a cru à un AVC”


Lundi 27 juillet 2020, Maeva Ghennam a fait des confidences sur compte Snapchat et pas n’importe lesquelles. Elle a mis en garde ses abonnés concernant un fléau qui touche actuellement les jeunes. Victime elle-même, elle a raconté son calvaire.

En vacances avec Carla Moreau, Kevin Guedj et Magali Berdah, la star des Marseillais a révélé avoir déjà fait usage de ces ballons pleins de gaz hilarant, une nouvelle tendance festive, mais très dangereuse, qu’affectionnent notamment les adolescents et les jeunes adultes. D’ailleurs, Maeva Ghennam a déjà été hospitalisée à cause de cette nouvelle “drogue” et elle a eu la peur de sa vie. “J’ai déjà fait du ballon hilarant, car ce n’est pas de la drogue, c’est légal. J’en ai fait, mais je n’en fais plus, car un jour, j’ai eu tout un côté du visage paralysé. C’est hyper dangereux et toxique. Il a fallu que je fasse un malaise pour que je le comprenne“, a-t-elle raconté.

Magali Berdah était présente ce jour-là, et son récit est glaçant. Elle raconte : “Je me suis retrouvée à l’hôpital, je l’accompagnais et elle était dans un état… J’ai eu la peur de ma vie. Elle était toute bloquée du visage. On a pensé qu’elle était paralysée et qu’elle avait fait un AVC. On a eu la peur de notre vie. J’ai dû appeler sa maman pour qu’elle vienne...”

N’attendez pas de faire un malaise pour arrêter, je vous déconseille de faire des ballons“, conclut Maeva Ghennam.

Les ballons remplis de gaz hilarant sont très dangereux. Ceux qui s’adonnent à cette pratique aspirent en réalité du protoxyde d’azote, qui, s’il procure une sensation d’euphorie jusqu’à être à l’origine de rires incontrôlables, peut aussi être source de vomissements, diarrhées, brûlures des lèvres et de pertes de connaissance. Une pratique régulière peut même amener à des troubles neurologiques et, comme en a fait l’expérience Maeva Ghennam, à une paralysie.

Vendu librement en cartouches qui servent à alimenter les bonbonnes de crème chantilly ou d’air sec pour les ordinateurs, le protoxyde d’azote pourrait bientôt être interdit à la vente pour les mineurs.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page