People

Harisson Ford : le tournage d’Indiana Jones décalé de 3 mois suite à sa blessure


Bien qu’il incarne un archéologue sans faille et à la forme physique redoutable au cinéma, Harrison Ford ne peut pas se vanter d’avoir une aussi belle santé. À bientôt 79 ans, l’acteur américain s’est blessé lors du tournage du cinquième volet d’Indiana Jones. Un coup dur pour l’équipe de tournage (et pour le nouveau réalisateur James Mangold qui prend les rênes de la saga après Steven Spielberg) qui avait déjà repoussé les dates du tournage suite à la pandémie de Covid 19.

D’après les révélations d’une source au tabloïd The Sun, mardi 29 juin 2021, le tournage risque ne reprendre qu’en septembre prochain. “Après les retards initiaux, tout le monde était impatient d’y aller. Mais maintenant, Harrison est blessé et c’est pire que prévu“, a-t-il expliqué. Et de poursuivre, sur l’état de santé de l’acteur : “Devoir tout changer est un coup dur. Tout le monde était inquiet pour Harrison et ils sont heureux qu’il soit en voie de guérison“. En effet, selon les informations du média, l’acteur s’est blessé la semaine dernière durant le tournage d’une cascade.

Le tournage retardé de 3 mois

Toutefois, cette dernière source ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle a également révélé que suite à sa blessure, Harrison Ford nécessiterait une intervention chirurgicale. Et c’est à la suite de cet incident que la production du nouvel opus a donc été arrêtée.

Figure incontournable du cinéma américain, Harrison Ford a insisté – comme la plupart des grands acteurs – pour réaliser ses propres cascades. Un choix honorable, mais qui n’a pas convaincu son ancien réalisateur, Steven Spielberg. En effet, ce dernier a réagi dans la presse suite à l’incident et a avoué qu’il a été un “idiot” par le passé d’avoir laissé l’acteur tourner des scènes périlleuses et dangereuses. Dans Les Aventuriers de l’arche perdue, le réalisateur s’est souvenu d’une scène qui avait beaucoup épuisé l’acteur. Une scène durant laquelle Harrison Ford s’est porté volontaire pour réaliser ses propres cascades et durant laquelle il a dû courir sur des rochers. “Il y avait cinq plans du rocher sous cinq angles différents – chacun à réaliser deux fois – donc Harrison a dû courir dix fois sur le rocher“, a-t-il confié.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page