People

François Hollande : Cette erreur qu’il regrette le plus…


Ayant déjà été président de la République et ne souhaitant pas se représenter, François Hollande se considère comme un homme d’expérience libre de tout calcul politique. C’est dans cet état d’esprit qu’il a écrit son dernier livre, Affronter (éditions Stock), afin “d’alerter les Français sur la gravité des choix qui les attendent“, d’après la quatrième de couverture. Parlant sans filtre et sans langue de bois – quitte à “vanner” le Premier ministre Jean Castex en direct, l’ancien dirigeant est revenu sur son mandat dans les colonnes de Nice Matin, quelques mois avant les élections présidentielles.

Dans les premières pages de son livre Affronter, François Hollande étrille une bonne partie de la classe politique, multipliant les remarques acerbes sur les personnalités politiques de sa famille ou pas. Cependant, il tire aussi les leçons de son expérience en tant que leader de la France. S’il pouvait refaire son quinquennat, quelle erreur éviterait-il de commettre lui demande Nice Matin. L’ex-président répond : “Le débat sur la déchéance de nationalité [après les attentats du 13 novembre 2015] était une erreur. Cette mesure n’a pas été comprise. Dès lors, je l’ai retirée.

C’est effectivement ce qu’il a fait en 2016. Les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme avaient écrit à propos de cette polémique que François Hollande s’était “clairement piégé lui-même avec la déchéance de nationalité, un bug qu’il faut attribuer à l’attentat du Bataclan, en partie, qui l’a profondément heurté, remué“. Ils précisent : “Il nous a dit ensuite qu’il pensait que la France était sur le point de basculer, et qu’il devait donner des gages à la droite.”

Dans son interview à Nice Matin, François Hollande assume d’avoir pu être impopulaire, sinon, “mieux vaut ne pas vouloir gouverner” ! Cependant, le compagnon de Julie Gayet regrette par ailleurs les intrusions dans son intimité, avec le scandale de sa relation avec l’actrice et productrice en 2014, même s’il reconnaît que l’exposition de la vie privée est une évolution irrémédiable de la fonction.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page