People

Black Lives Matter : Yannick Noah dénonce “le silence” des sportifs blancs


Invité de 20h30 le dimanche (France 2), Yannick Noah a été questionné sur le mouvement Black Lives Matter et ses manifestations qui s’organisent aux États-Unis comme en Europe, dénonçant la brutalité policière envers les minorités et le racisme. L’ancien champion était notamment interrogé sur les prises de position de Gaël Monfils, Kylian Mbappé ou Jo-Wilfried Tsonga.

C’est bien que les jeunes s’en occupent, mais moi, ce qui me gêne, c’est que ce sont tous des métis ou des noirs“, a dénoncé Yannick Noah, le dimanche 7 juin 2020 sur France . “Pourquoi ? C’est une injustice qui devrait sensibiliser tout le monde. Moi, mes enfants sont métis. Mon dernier est blond, il est touché, comme moi, comme son frère qui est beaucoup plus brun. C’est un problème qui touche tout le monde. Il y a eu des fois des affaires plus ou moins étouffées. Je suis certain que les policiers en général font très bien leur travail, mais les brebis galeuses, parfois, on les a un peu soutenues“, a expliqué le chanteur.

Questionné sur la nécessité que “des sportifs blancs” prennent la parole sur le mouvement, Yannick Noah a répondu : “Oui, parce que leur silence me gêne, ça va plus loin que ça.” Pour l’ancien vainqueur de Roland-Garros, les sportifs blancs devraient vouloir construire un monde plus juste tout autant que les autres. “Ce qui me rassure en tant que métis, c’est qu’assez rapidement, on parle d’injustice. Oui, c’est un Noir, ça arrive depuis toujours, mais là, tout à coup, il y a aussi les jeunes blancs, une jeune génération qui réalise qu’il s’agit de leur avenir à eux, ils ne veulent pas vivre dans ce monde-là“, a-t-il ajouté.

Yannick Noah (60 ans) avait adressé publiquement son soutien à George Floyd, mort fin mai lors d’un contrôle de police à Minneapolis, asphyxié par un agent blanc. Son décès a été le point de départ d’une série de grosses manifestations à travers le monde contre les bavures policières et l’inefficacité du système. Dénonçant d’abord le racisme de la police, le mouvement touche petit à petit tous les milieux : du sport à la chanson en passant par le cinéma.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page