People

Attentats du 13 novembre : un chirurgien réputé met en vente la radio d’une blessée


Comment en arrivons là ? Aucun respect c’est monstrueux“, “Le patient , en venant à l’hôpital, confie ce qu’il a de plus sacré, l’action de ce médecin est innommable !” ont commenté certains internautes.

Selon Mediapart, c’est un chirurgien orthopédiste réputé qui a mis aux enchères sur OpenSea la radio d’une survivante du Bataclan qu’il avait opérée, sur laquelle on voit un avant-bras transpercé par une balle de Kalachnikov.

Le chirurgien a reconnu les faits auprès de Mediapart, expliquant l’avoir fait “dans une vocation pédagogique” et a retiré depuis l’offre, mais pas le cliché toujours visible sur OpenSea dimanche. Assurant “s’être posé la question d’un point de vue éthique“, il reconnait “l’erreur” de ne pas avoir demandé l’autorisation à la patiente opérée. En-dessous du cliché, le médecin précise que “cette jeune patiente, qui a perdu son petit ami dans cette attaque, avait une fracture ouverte de l’avant-bras gauche avec une balle restante de Kalachnikov dans les tissus mous“.

Martin Hirsch a annoncé son intention de signaler les faits à la justice (en application de l’article 40 du code de procédure pénale qui demande à chaque fonctionnaire ayant connaissance d’un acte illégal de le dénoncer), et de saisir le conseil de l’Ordre ainsi que “les ministres disposant du pouvoir disciplinaire”.

Par ailleurs, l’association de victimes du 13 novembre Life for Paris “dit dans un communiqué “se tenir aux côtés de la victime de l’attentat, qui est aujourd’hui victime aussi de la bêtise et de la cupidité d’un ‘médecin’ qui a visiblement oublié le code de déontologie et semble dépourvu de la jugeote comme de l’empathie la plus élémentaire“.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page