Femme

une femme noire brutalisée par un policier


Au Brésil, une femme noire a été violentée par un membre des forces de l’ordre. Les policiers présents sur la scène ont été suspendus, tandis que l’indignation s’est emparée du pays.

Une vidéo filmée le 30 mai dernier, et diffusée le 12 juillet dans l’émission Fantastico, montre une femme noire de 51 ans être violentée par un policier. La scène a été filmée dans un quartier populaire du sud de Sao Paolo, au Brésil. Face contre terre, la victime tente de se débattre tandis que l’agent appuie sur son cou avec son pied. Quelques secondes plus tard, il met son deuxième pied sur sa gorge. Une scène qui ne manque pas de rappeler les circonstances du décès de George Floyd, aux Etats-Unis…

Anonyme, le visage flouté, cette femme raconte à TV Globo qu’elle travaille dans un bar du quartier, et qu’elle a voulu intervenir tandis qu’un ami était victime de la violence des policiers. “Plus je me débattais, plus il appuyait sur mon coup”, se souvient la cinquantenaire. “Je lui ai dit d’arrêter, il m’a poussée contre la grille du bar, m’a donné trois coups de poing, m’a fait tomber et m’a cassé la jambe”, témoigne-t-elle. Elle raconte aussi avoir été victime d’autres gestes brutaux, qui n’ont pas été filmés. “Après, il a mis un genou contre mon cou et un autre sur mes côtes. Je me suis évanouie quatre fois”, explique-t-elle.

Après la révélation de l’affaire, le pays a été indigné par ces images de violences policières. Le gouvernement de l’Etat de Sao Paolo a déclaré que les policiers présents avaient été suspendus et qu’une enquête était en cours. Au mois de juin, les autorités avaient annoncé la mise en place d’un programme de formation pour faire cesser les abus de la part des forces de l’ordre, rappelle l’AFP. L’agence souligne également que, au Brésil, plus de la moitié de la population est noire ou métis. Cependant, les inégalités raciales et le racisme y sont fortement ancrés.

5 films qui dénoncent les violences policières

Vidéo par Loïcia Fouillen

A lire aussi : “Bonne petite esclave”, quand le port du masque crée plus de racisme

Suivez-nous sur Pinterest.
Pour retrouver nos meilleurs articles sur Messenger, inscrivez-vous ici.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page