Femme

pour être heureux, il faut avoir ces 5 traits de caractère, selon les experts

Le bonheur est un mystère que bon nombre d’intellectuels, philosophes, croyants, à travers les siècles, ont tenté de percer… souvent en vain.

De nombreux adages l’ont décrit, sans jamais réussir à saisir avec justesse, l’intégralité de sa vérité. Des milliers d’étudiants ont déjà disserté dessus, sans forcément l’avoir vécu, avec l’œil neuf et l’innocence que certains de nos aïeux ont déjà perdu. D’innombrables artistes encore, l’ont imaginé, représenté et retranscrit à travers leurs Arts respectifs. 

Quel est-il ? Qu’est-ce que le bonheur ?

Qu’est-ce que le bonheur ?

Le bonheur est un état émotionnel, agréable, durable, qui se caractérise par une satisfaction et un épanouissement totaux. 

S’il comporte une dimension certaine de “plaisir”, il ne se résume pas qu’à cela. Le bonheur se vise et se projette perpétuellement ; contrairement au plaisir qui s’atteint, s’estompe et est éphémère.

D’ailleurs, le philosophe Leibniz, dans son oeuvre Monadologie, le disait lui-même : “Notre bonheur ne consistera jamais dans une pleine jouissance, où il n’y aurait plus rien à désirer ; mais dans un progrès perpétuel à de nouveaux plaisirs et de nouvelles perfections”

Erigé comme objectif de vie par nos sociétés actuelles, idéalisé par d’innombrables individus, on cherche tous le bonheur. Et en une vie d’existence, on n’a pas fini de lui courir après, de partir inlassablement à sa quête. D’ailleurs, on s’y perd souvent, par moments…

La vérité, c’est qu’il est là, sous notre nez, mais qu’on est trop occupé à le chercher pour le voir. Il est même en nous. Pas dans ces objets que l’on possède, ni dans l’argent que l’on gagne, ni dans la fausse image que l’on projette, ni dans ces amant.e.s qui croisent notre chemin, ni même dans ces êtres qu’on aime et qui gravitent autour de nous. 

Il vient de soi et résulte d’un choix (selon les partisans du développement personnel).

Pour être heureux, il faut avoir ces 5 traits de caractère, d’après la science

Ainsi, le bonheur vient de soi et non pas d’éléments extérieurs. En ce sens, un intellectuel désacralise le concept et le simplifie à 5 points, internes à l’individu

Au cours de ses recherches, plutôt que de s’intéresser à l’objet d’étude en tant que tel, beaucoup trop théorique pour être conceptualisé avec exactitude, il s’est ainsi penché sur les personnes qui vivent le bonheur, pour déterminer les points communs qu’elles partagent et tenter de trouver la formule secrète à appliquer pour nous y mener.

Suite à cette étude scientifique, menée sur 706 participants américains, le professeur Scott Barry Kaufman en a donc conclu que les individus heureux réunissent 5 traits de caractères identiques. Découvrez-les tous dans notre article.

L’enthousiasme

Les êtres humains qui expérimentent le bonheur sont enthousiastes à propos de tout, des choses les plus anodines aux choses les plus significatives. Année après année, ils ont préservé leur capacité à s’émerveiller de tout et de rien : le temps n’a pas altéré leur esprit enfantin. Ils aiment la vie et la vie leur rend en retour !

L’ouverture

Les personnes qui s’ouvrent au monde sont plus enclines à accéder au bonheur. Scott Barry Kaufman explique que celles qui sont introverties à l’excès, qui ont tendance à se refermer sur elles-mêmes, éprouvent plus de difficultés à le trouver. Elles ont tendance à voir les choses de manière négative et forcément, le négatif les affecte plus souvent. 

L’assiduité

L’assiduité dans ses projets, dans son travail, dans sa vie en général, est une des clés intérieures du bonheur. Le fait de donner le meilleur de soi-même dans tout ce que l’on fait rend heureux.

La compassion

Être capable de se mettre à la place des autres, de ressentir les émotions d’autrui, se soucier de leur bien-être vous donne la qualité de l’altruisme. Et selon Scott Barry Kaufman, les personnes dotées de cette qualité humaine sont plus susceptibles d’être heureuses que les autres.

La curiosité (intellectuelle)

Pour paraphraser Molière, on dirait que “Le curieux (est) heureux”. Contrairement à ce qu’en pensait l’illustre dramaturge, le bonheur n’est donc pas forcément lié à l’imbécilité. Réciproquement, être intelligent n’induit pas forcément le malheur. L’étude menée par Kaufman conclut que les gens dotés d’une réelle curiosité intellectuelle sont plus heureux que les autres. Le fait de se cultiver, de vouloir apprendre, de se questionner, de s’intéresser, a une incidence positive sur le moral. 

Alors, au vu de ces traits de caractère, pensez-vous que vous faites partie des gens heureux ?

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page