Femme

polémique ou nouvelle tendance de l’automne-hiver ?

Omniprésent depuis que son port s’est généralisé pour faire face à la pandémie actuelle, le masque de protection est devenu malgré lui un accessoire de mode à part entière. Bien qu’une partie de la population se tourne vers le masque chirurgical, nombreux sont les férus de mode qui optent pour des modèles hautement branchés, afin de se démarquer.

La robe masque : une future tendance ?

Dernièrement, c’est le détaillant de mode britannique PrettyLittleThing qui a secoué la toile, en présentant une « robe masque » sur les réseaux sociaux. Et qui de mieux que Lottie Moss, petite sœur de Kate Moss et mannequin aux 315 k abonnés sur Instagram, pour porter la fameuse robe ?

Moulante, à manches longues et dotée d’un masque intégré, cette robe sulfureuse n’a pas manqué d’attirer l’attention des internautes qui se sont empressés de donner leur avis sur le sujet : « GENIUS », « Ideal for work », « We need this ». Tandis que d’autres ont plutôt vu une manière plaisante de réinventer la mode de 2020.

Qu’importe, cette robe affichée au prix ultra-compétitif de 15 £ (environ 17 euros), se décline en six versions qui feront le bonheur des affociniados de mode : noir, gris chiné, bleu, noir immaculé, mais aussi en imprimé léopard, ou encore logotypé.

Le masque de protection : un accessoire inspirant ?

Peu étonnant de constater l’arrivée de cette robe sur le marché, au vu de l’engouement pour le masque de protection, qui se réinvente de façon plus mode. Récemment, la plateforme Lyst révélait ainsi que le masque Off-White était devenu l’article pour homme le plus populaire des deux premiers trimestres 2020.

En marge, Marine Serre, Fendi, Paco Rabane, Maison Margiela, Marni ou encore Rick Owens faisaient fleurir le masque dans leurs collection printemps-été 2021 … Preuve que le masque n’a pas fini de prouver sa versatilité stylistique en s’associant aussi bien avec des robes, qu’avec d’autres pièces mode.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page