Femme

Climax, première série éducative sur le plaisir féminin


Briser le tabou autour du plaisir féminin, c’est l’ambition de Climax. Cette série éducative propose 17 techniques de masturbation féminine, filmées sans filtre, pour apprendre à (se) donner du plaisir et à en recevoir. On a testé et adoré, on vous explique pourquoi.

Ah, le plaisir féminin. En 2020, le sujet est encore tristement tabou. Une petite révolution est en marche, notamment grâce à des campagnes lancées pour l’introduction d’un schéma du clitoris dans les manuels scolaires et les actions portées, entre autres, par des comptes Instagram tels que @Gangduclito, @jouissanceclub @jemenbatsleclito. D’après les chiffres de l’Ifop datant de 2017, 26 % des françaises ne se sont jamais masturbées. La faute aux idées reçues qui ont la vie dure, mais aussi au manque de ressources et d’éducation sur la façon d’atteindre ce plaisir.

Il y a quatre ans, Emma Watson contribuait à faire connaître OMG Yes, un site américain consacré au plaisir sexuel féminin. La plateforme a désormais son pendant français : Climax. Créée par Laurène Dorléac, entrepreneuse, Climax est la première série éducative française dédiée au plaisir féminin, composée de 32 épisodes. On a testé et on adore.

Vulve, clitoris : des images crues mais nécessaires

Premier point positif en découvrant la formation : les images sont crues et sans filtre. Exit les images implicites et les métaphores imagées, on voit un vrai sexe féminin (épilé par souci de clarté et de visbilité), filmé en gros plan, pour illustrer les différentes techniques. Hormis dans le porno, on est rarement habitué.e.s à voir une vulve en gros plan et non floutée dans les séries ou à la télévision. L’un des rares exemples dont on se souvient est assez récent : il s’agit de l’épisode 3 de Goop, la série documentaire de Gwyneth Paltrow sur Netflix. De ce fait, l’approche très frontale de Climax peut surprendre, mais s’avère plus que nécessaire.

Chaque vidéo s’accompagne d’explications claires narrées par une voix-off. ll n’y a rien de pornographique. Les vidéos ne sont pas destinées à exciter mais à éduquer, de manière presque scientifique (mais plus sympa qu’un cours de SVT). Le contenu se veut clair, rassurant et décomplexant. « Climax cherche à proposer plus qu’un contenu uniquement technique, il cherche aussi à être de un outil de développement personnel et de bien-être » nous confie sa réalisatrice, Laurène Dorléac.

Des techniques de masturbation féminine réalistes

Les épisodes 1 à 17 mettent en lumière 17 techniques de masturbation féminine. Et autant dire que le clitoris possède un rôle majeur. Climax ose montrer la réalité des choses : les femmes prennent davantage de plaisir grâce à la stimulation externe du clitoris. « Selon le nouveau rapport Hite publié en 2000, le plus grand rapport paru à ce jour sur la sexualité féminine, 98,5% des femmes qui se masturbent stimulent leur zone clitoridienne » indique Laurène Dorléac. « Etonnamment, 35% des femmes déclarent n’avoir jamais cherché à observer leur clitoris. Elles n’en ont “pas ressenti le besoin” ou n’ont “pas osé”, et ce, d’après une étude du Laboratoire Terpan. En sachant que le clitoris est le seul organe génital humain destiné uniquement au plaisir, se concentrer dessus pour notre première saison paraissait comme une évidence » poursuit-elle.

Ainsi, Climax a interrogé 107 femmes européennes de tout âge afin de mieux comprendre leurs pratiques de masturbation. « Les techniques de masturbation présentées ont été sélectionnées par le croisement entre l’analyse d’études scientifiques quantitatives et de recherches qualitatives par interview Climax » explique la réalisatrice.

Et même celles qui pensent connaître parfaitement leur corps pourront être inspirées. Climax permet de d’ouvrir d’autres possibles et de stimuler son plaisir et son imagination. Du humping ou frotti-frotta aux jambes en ciseaux en passant par les caresses sous la douche avec le pommeau, les techniques sont variées. Au fil des épisodes, on apprend à se faire plaisir « sans les mains », à stimuler le gland du clitoris, mais aussi à le caresser, caresser ses lèvres ou se masturber sous la douche. Si la liste est non-exhaustive, elle permet néanmoins de rappeler qu’en matière de masturbation, il n’y a pas de norme et de détabouiser certaines pratiques, comme le humping par exemple.

3 techniques de masturbation testées et approuvées

  • 1. Le pouvoir de l’étoffe

Pour cette technique, on prend un tissu qu’on a sous la main (drap, gant de toilette, t-shirt…) et on le plie pour qu’il puisse tenir facilement entre les doigts. Avec la main, on exerce ensuite une pression au niveau du capuchon du clitoris. On masse ensuite à l’aide de mouvements circulaires, ou de va-et-vient. On adapte ensuite la pression pour des caresses plus ou moins intenses.

  • 2. La technique du “sandwich”

A l’aide de nos doigts, on referme les grandes lèvres sur le gland du clitoris. L’idée est de stimuler ce dernier via l’enveloppe de peau. Une technique idéale pour celles qui ont un clitoris très sensible. En maintenant les lèvres l’une contre l’autre, on fait des mouvements circulaires, tout en jouant avec la pression et le rythme.

Cette fois-ci, on reste habillée. Et si on porte un jean, c’est encore mieux. On croise les jambes comme on le fait en position assise, les cuisses serrées l’une contre l’autre, puis on ondule légèrement du bassin pour stimuler le clitoris. L’avantage de cette technique ? Elle peut se pratiquer un peu partout : chez soi, dans le bus, dans le métro, au bureau…

Des vidéos sur le plaisir féminin destinées aussi aux partenaires

S’il est possible (et même conseillé) de regarder la totalité de la série en couple, 5 épisodes bonus sont dédiés aux partenaires masculins. Au programme : des enchaînements de techniques à tester, des conseils pour aider sa partenaire à atteindre l’orgasme multiple, des caresses pour stimuler l’anus et des petits tips de rappel.

« Chez Climax, nous sommes convaincus que le plaisir féminin n’est pas qu’une histoire de femmes. Permettre à leurs partenaires de comprendre les tenants et aboutissants du plaisir féminin est essentiel » rappelle Laurène Dorléac. « En proposant des techniques à effectuer en couple, Climax cherche à engager les partenaires qu’ils soient hommes ou femmes, dans un rapport proactif à leur partenaire féminine. Pour toujours plus de plaisir ! »

En somme, Climax est une série complète, libérée et nécessaire pour combler le manque d’informations sur le plaisir féminin.

Pour en savoir plus (et profiter d’un épisode offert) : https://climax.how/

Voir aussi : le dry humping, pour atteindre l’orgasme en duo ou solo

Vidéo par Clémence Chevallet


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page