Economie

Variant Omicron: nouvelle mobilisation pour la levée des brevets


“La semaine de la honte pour les pays riches”. Les ONG engagées contre les inégalités d’accès aux soins crient de rage. Alors que les ministres des 164 pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) devaient se réunir à Genève du 30 novembre au 3 décembre pour aborder la crise sanitaire actuelle, l’organisme a pris la décision vendredi d’annuler cette réunion ministérielle en raison des restrictions de voyages liées au variant Omicron.

“On marche sur la tête ! C’était justement le moment d’évoquer cette crise et notamment la levée temporaire des brevets”, confie Maé Kurkjian, responsable plaidoyer de l’ONG ONE. “On espérait un compromis entre l’Union européenne, l’Inde et l’Afrique du Sud”, ajoute-elle. Car en effet, pour lutter efficacement contre le Covid-19, associations et scientifiques appellent depuis des mois les États à se mobiliser pour obtenir la levée des brevets sur les vaccins et les traitements contre le virus. Une proposition portée par l’Inde et l’Afrique du Sud en juin dernier à l’OMC pour que chaque pays puisse produire des doses de vaccins et répondre à la demande mondiale. Aujourd’hui, près de neuf mois après le lancement du mécanisme international Covax [le dispositif cogéré par l’ONG Gavi et l’OMS qui permet de redistribuer des doses aux pays à


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page