Economie

Orange: le principal syndicat favorable à “une passation sereine”


“Le personnel est abasourdi et nous souhaitons une passation sereine au bénéfice de l’entreprise”, déclare à Challenges Sébastien Crozier, président CFE-CGE Orange, le syndicat majoritaire représentant les salariés de l’opérateur historique. Alors que ce syndicat avait très longtemps soutenu Stéphane Richard, qui fut l’artisan de la paix sociale chez Orange, ce changement de pied pourrait peser dans les décisions qui seront prises ce mercredi 24 novembre. Un conseil d’administration extraordinaire va se réunir en fin de journée pour décider du sort de Stéphane Richard. Celui-ci a été condamné mercredi matin par la cour d’appel de Paris à une peine d’un an de prison avec sursis et à 50.000 euros d’amende dans l’affaire de l’arbitrage controversé de 2008 entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, alors qu’il était directeur de cabinet de la ministre de l’Economie Christine Lagarde.

Stéphane Richard n’a pas démissionné. A peine la décision de justice annoncée, il a déclaré qu’il allait se pourvoir en cassation: “Les accusations de complicité de détournement de fonds publics sont sans aucun fondement et ne sont basées sur aucune preuve. Je les rejette totalement et je vais me pourvoir en cassation”. La décision de maintenir ou non Stéphane Richard à son poste de PDG échoit donc au conseil d’administration. “Je remets mon


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page