Economie

Les professionnels du tourisme dans l’angoisse d’Omicron


Cette fin d’année a comme un goût de déjà-vu pour les professionnels du tourisme. Encore une fois, le Covid-19 s’invite au pire moment alors que ce secteur d’activité très fragile était en train de remonter la pente après plusieurs mois de grave crise. De gros nuages noirs s’amoncellent dans un ciel qui n’était pas encore au grand bleu. On ne connait pas encore la gravité de la bourrasque mais on sait son nom: Omicron, du nom du variant du virus du Covid.

La nouvelle souche du coronavirus apparaît beaucoup plus contagieuse que les précédentes et les doutent subsistent quant à son éventuelle résistance aux vaccins actuels. Les laboratoires et autorités gouvernementales ne seront en mesure de répondre à ces questions que dans plusieurs semaines. En attendant, c’est l’incertitude. Une situation aussi mauvaise pour le moral que pour les affaires. A la Bourse de Paris, les valeurs liées au tourisme étaient en forte baisse ce mardi 30 novembre. Si l’on refuse encore d’envisager des conséquences pour la saison d’hiver à venir en montagne ou même les parcs de loisirs pendant les fêtes, déjà une sévère décrue est visible dans les réservations.

Annulation gratuite chez Evaneos

“C’est un vrai coup dur!, se désole Eric La Bonnardière, le PDG de l’agent


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page