Economie

La SNCF coûte 17 milliards par an aux Français, est-ce si grave ?


Le 7 janvier, la note de François Ecalle, président du site Fipeco qui compile les notes d’analyse sur les finances publiques, a suscité un beau buzz médiatique. Normal, en faisant la somme de toutes les contributions versées principalement par l’Etat et les régions à la SNCF, l’ancien conseiller de la Cour des comptes calcule que l’argent public subventionne à hauteur de 13,5 milliards par an les coûts de fonctionnement et d’investissement de la compagnie publique, tandis que 3,2 milliards sont versés pour équilibrer le système de retraite des cheminots. “L’objectif n’est pas de voir si cela est justifié ou non, seulement de chiffrer le coût”, précise François Ecalle. Certes, mais lancer un chiffre pareil donne l’impression que c’est énorme.

En 2018, Jean-Cyril Spinetta, sollicité par le gouvernement pour réfléchir à la refondation du système ferroviaire, avait réalisé un calcul similaire, aboutissant à un coût total de 13,7 milliards. Dans son rapport, l’ancien patron d’Air France-KLM rappelait toutefois que “dans tous les pays d’Europe, les niveaux de contributions publiques au transport ferroviaire sont supérieurs à 40%”. Avec des différences par pays. Ainsi, le niveau de contribution des Français (ménages et entreprises) est supérieur à celui des Allemands, des Néerlandais, des Italiens et des Espagnols, mais pas à celui des Suisses ou des Belges.  


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page