Economie

Image du week-end: Omicron progresse, le monde se barricade


Son nom entre dans nos vies à mesure qu’il se propage. Face à Omicron, le nouveau variant de coronavirus, les ministres de la Santé du G7 ont déclenché le branle-bas de combat. Ce lundi 29 novembre 2021, la France, les Etats-Unis, le Canada, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni ont prévenu que ce variant était “hautement transmissible” et exigeait une “action urgente”, à l’issue d’une réunion d’urgence convoquée par Londres. Signalé le 24 novembre dernier par l’Afrique du Sud, il inquiète particulièrement les autorités sanitaires mondiales. Omicron a également été repéré à Hong Kong, en Israël, en Belgique, en Italie ou encore au Royaume-Uni. Et cette nouvelle souche de Covid-19 a probablement déjà posé un pied sur le sol français. Aujourd’hui, huit personnes positives au Covid-19 se trouvent dans le collimateur des autorités de l’Hexagone. Placées à l’isolement, elles auraient voyagé en Afrique australe lors des deux dernières semaines. S’agit-il réellement d’Omicron? Reste encore à confirmer le diagnostic. Il faudra attendre quelques jours pour connaître le séquençage des tests de ces huit cas suspects. 

“Un risque accru de réinfection”

Ce variant met le feu au poudre et semble battre tous les records. En quelques jours, Omicron a déjà supplanté ces concurrents mutants en Afrique du Sud, tel que le variant Delta, déjà très contagieux. La grande inconnue? Les propriétés de transmissibilité et de virulence d’Omicron. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les données préliminaires suggèrent que ce variant présente un risque mondial “très élevé du fait de sa contagiosité, avec “un risque accru de réinfection”. Le virus a muté à un rythme supérieur par rapport à ses congénères, avec en moyenne deux mutations par mois. Omicron pourrait ainsi apparaître moins sensible à la protection des anticorps générés par le vaccin. Et donc échapper à la réponse immunitaire. Ce dimanche, l’OMS a néanmoins confirmé la performance des tests PCR pour détecter l’infection de cette nouvelle souche. Des études restent “en cours pour déterminer s’il y a un impact sur d’autres types de tests, notamment les tests de détection rapide d’antigènes.” Les laboratoires devront encore attendre deux à trois semaines pour connaître l’efficacité des vaccins sur le variant Omicron. A ce jour, aucun décès associé au variant Omicron n’a été rapporté.

Le monde ferme ses frontières

De plus en plus de pays européens, dont la France, américains et asiatiques se barricadent et ferment leur frontière. Omicron les contraint à interdire les vols en provenance d’Afrique australe, au grand dam de l’Afrique du Sud. Le pays fustige une discrimination injustifiée et demandé la levée “immédiate et urgente” des restrictions de voyage. Le Malawi dénonce quant à lui des actes relevant de “l’afrophobie”, ce malgré l’avertissement de l’OMS. L’organisme recommande aux pays de continuer à “appliquer une approche scientifique et fondée sur les risques”. A ce stade, la mise en œuvre de “mesures de restrictions aux voyages est déconseillée.” Mais les autorités marocaines préfèrent elles aussi veiller au grain. A compter de ce lundi 29 novembre à 23h59, le Maroc suspend l’ensemble des vols directs de passagers vers son territoire. 

Deux mille milliards de dollars, mille sept-cent-quatre-vingt milliards d’euros. Plus que le PIB de l’Espagne ou de celui de l’Arabie Saoudite: c’est ce que devrait perdre le secteur touristique cette année avec les restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Une estimation réalisée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Cette année, L’OMT précise que les arrivées de touristes se trouveront entre 70 à 75% inférieures à celles de l’avant-pandémie. Les pertes de l’année en cours resteront similaires à celles de l’année dernière, avec des situations très inégales; 46 pays sont totalement fermés aux touristes, 55 partiellement. D’autres destinations telles que les Caraïbes ou la Méditerranée ont retrouvé des niveaux proches, voire supérieurs, à 2019.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page