Economie

ECA-IXblue, nouvelle pépite française du naval de défense


C’était la compétition la plus féroce du moment dans le petit milieu de la défense. Malgré la concurrence de poids lourds comme Thales ou les fonds Wendel et Adagia, c’est finalement le groupe français Gorgé qui a gagné la course pour le rachat de la pépite tricolore IXblue, champion des systèmes embarqués pour la défense, le spatial et le secteur naval. La société familiale va débourser 410 millions d’euros pour s’offrir l’ETI basée à Saint-Germain-en Laye (Yvelines), qu’elle va marier à sa filiale robotique ECA. Le nouveau groupe, de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires environ, est valorisé 800 millions d’euros. Il dispose d’un carnet de commande de 620 millions d’euros, soit plus de deux ans d’activité.

Gorgé, qui détiendra plus des deux tiers du capital du nouveau groupe, ne cache pas ses ambitions: il veut faire doubler de taille l’ensemble ECA-IXblue d’ici à 2025-2026, à plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. “Cette opération nous permet de changer de dimension dans un secteur où la prime aux gros acteurs est importante, explique Raphaël Gorgé dans une interview à Challenges. On crée ainsi une ETI leader mondial de technologies critiques comme l’autonomie des robots sous-marins et drones de surface, les centrales inertielles, la photonique et le quantique.”


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page