Economie

Covid: la vaccination des enfants au menu du Conseil de défense lundi


La vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 sera au programme du Conseil de défense sanitaire lundi, selon un document du ministère de la Santé consulté par l’AFP, qui évoque l’annonce d’un “calendrier précis” après cette réunion. Il n’y aura pas que des restrictions sur la table du prochain Conseil de défense, “dont un point concerne la possible vaccination prioritaire des enfants de 5 à 11 ans”, selon ce document présenté vendredi aux représentants des hôpitaux, cliniques et soignants libéraux.

Le ministère y affirme même que “le calendrier précis de la vaccination des 5-11 ans sera précisé à l’issue du Conseil du 6 décembre”, et ajoute que “l’ouverture de la vaccination à tous les enfants” de cette classe d’âge est prévue “début janvier 2022”. Entre temps, “les doses de vaccins pédiatriques Pfizer seront livrées” aux pharmacies hospitalières dès le 13 décembre, puis “en ville” à partir de “fin décembre” aux “professionnels de santé habilités”.

Décision suspendue à l’avis de plusieurs instances

Une source gouvernementale a toutefois indiqué à l’AFP que la décision reste suspendue à l’avis de plusieurs instances, dont le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) qui n’a pas encore répondu à la saisine de l’exécutif sur ce sujet. La Haute autorité de santé (HAS) n’a pas non plus donné son feu vert à la vaccination de tous les 5-11 ans, qu’elle recommande pour l’instant seulement aux 360.000 enfants “qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie”.

A ce jour, seul le vaccin anti-Covid de Pfizer a reçu l’approbation de l’agence européenne du médicament pour un “usage chez les enfants de 5 à 11 ans”.

Dix millions de Français ont reçu leur dose de rappel de vaccin contre le Covid-19

“10 millions de Français ont fait leur dose de rappel pour maintenir leur protection face au Covid. De nouveaux rendez-vous continueront d’ouvrir chaque jour pour que toutes les personnes éligibles puissent faire leur rappel en temps et en heure”, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran samedi soir sur Twitter. L’objectif que s’était fixé le gouvernement pour cette fin de semaine est donc atteint. Il y a dix jours, le gouvernement a annoncé que tous les adultes étaient désormais éligibles à une dose de rappel, ce qui a provoqué un afflux de prises de rendez-vous. Pour le ministre de la Santé, il n’y a pas de difficulté logistique susceptible d’empêcher le bon déroulement de cette campagne de rappel qui vise à un “effet coupe-feu” contre la cinquième vague de l’épidémie. Les autorités sanitaires ont répété vendredi qu’il n’y aurait pas de pénurie de doses de vaccins.

(avec AFP) 

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page