Economie

Constellations: Amazon a-t-il une chance face à SpaceX ?


Amazon dévoile enfin son jeu. Après des années d’incertitudes sur Kuiper, son projet de constellation de 3.236 satellites dédiée au haut débit, le géant américain du e-commerce et du cloud a lancé les grandes manœuvres lundi 1er novembre. Il a annoncé le lancement des deux premiers satellites de la constellation au quatrième trimestre 2022, coup d’envoi d’un projet dans lequel il prévoit d’investir 10 milliards de dollars. Le groupe prévoit de mettre en orbite la moitié des satellites du projet d’ici à juillet 2026, et le reste avant juillet 2029. Une usine flambant neuve de 20.000m2 est sortie de terre à Redmond, près de Seattle, pour fabriquer les satellites en série. “Il y a désormais plus de 750 personnes qui travaillent sur le projet, et nous prévoyons d’en ajouter des centaines l’année prochaine”, assure le groupe dans son communiqué.

Comment Amazon va-t-il lancer ses satellites? Le nouveau lanceur lourd New Glenn, développé par Blue Origin, le groupe spatial du fondateur d’Amazon Jeff Bezos, était le choix le plus logique. Mais Blue Origin a toutes les peines du monde à boucler le développement de la fusée, dont le premier vol n’aura pas lieu avant fin 2022, au mieux. Amazon a donc joué la sécurité pour les premiers tirs.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page