Economie

Comment Air France veut reconquérir les vols moyen-courriers


“C’est le symbole de la reconquête d’Air France sur le réseau moyen-courrier” : ce mercredi 29 septembre, Anne Rigail, la directrice générale de la compagnie tricolore, ne cache pas son ambition, lors de la cérémonie d’inauguration du nouvel Airbus A220 qui se tient à Roissy en présence du ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, de la présidente du conseil d’administration d’Air France-KLM, Anne-Marie Couderc et de son directeur général, Benjamin Smith.

L’enjeu est de taille : à la fois plus économiques, moins polluants et plus confortables que les Airbus A318 et A319 vieillissants qu’ils vont progressivement remplacer, ces nouveaux monocouloirs doivent permettre à la compagnie de ramener à l’équilibre les lignes moyen-courriers au hub de Roissy-CDG et de lui faire atteindre ses objectifs de réduction d’émissions de CO2 !

Une commande historique

Certes, les 60 appareils – “la plus grosse commande de l’histoire d’Air France”, a rappelé Anne Rigail- ne rentreront que progressivement dans la flotte. A raison d’un à deux par mois à partir du 31 octobre. Six exemplaires seront livrés d’ici à la fin de l’année 2021 et 15 en 2022, à destination de villes comme Berlin, Milan, Venise et Madrid. Mais les clients pourront voir la différence, promet la directrice générale. “Avec cinq sièges de front (trois


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page