Auto-Moto

un prototype croisé dans le Grand Nord

Smart va bientôt présenter la version de série de son tout premier SUV 100% électrique, baptisé #1. Les derniers tests ont lieu dans le Grand Nord, comme le montrent ces clichés volés.

Au Salon de Munich, en octobre 2021, Smart dévoilait un concept de SUV baptisé Concept #1. Après 25 ans de micro-citadines et quelques projets d’agrandissement de la gamme avortés ou infructueux, le constructeur se lance avec ce nouveau modèle, bien loin de la ForTwo originelle. Dans quelques semaines, Smart dévoilera la version de série de son SUV, baptisé #1. En attendant la présentation, des photographes ont pu croiser un prototype légèrement camouflé, qui donne certaines indications sur les changements extérieurs et l’intérieur.

Le Smart #1 devrait se situer autour des 4,30 m de long, ce qui le placerait face à un Mini Countryman notamment. Le nouveau venu sera exclusivement électrique, comme l’est la gamme Smart depuis 2019. Le dessin global du #1 est connu, avec des surfaces assez lisses et quelques rondeurs. Les optiques s’étirent sur de grands bandeaux lumineux à l’avant comme à l’arrière. Sur le profil, on trouve des poignées rétractables, tandis que le toit flottant offre un effet de style sur la custode.

L’habitacle n’a presque plus de secret

Les photographes ont pu profiter d’un moment calme, lors de la charge du véhicule sur une borne, pour se glisser et capturer l’habitacle sous leur objectif. On découvre ainsi une planche de bord relativement massive, avec une console centrale haute qui semble contenir plusieurs espaces de rangement. La planche de bord dispose d’un bel écran tactile de 12,8 pouces, comme le concept, qui s’intègre au-dessus d’aérateurs oblongs. Un volant à trois branches complète la dotation. Sur une deuxième photo se dévoilent des sièges inédits, avec une séparation nette entre le dossier et l’appuie-tête.

Photo : AutoMedia.

Pour le moment, aucune donnée technique n’a filtré concernant la partie mécanique. On sait seulement que le SUV de Smart sera uniquement électrique, puisqu’il sera basé sur une plateforme partagée avec le chinois Geely qui détient le constructeur avec Mercedes. L’usine de production sera d’ailleurs localisée en Chine et non plus à Hambach (Moselle), le lieu étant désormais la propriété d’Ineos pour son 4×4 Grenadier. Selon certains confrères, le véhicule pourrait bénéficier d’un unique moteur arrière de 200 ch, et d’une batterie à la capacité supérieure à 60 kWh. De quoi offrir jusqu’à 430 km d’autonomie ? Réponse dans les prochaines semaines.

Photos : AutoMedia.

A lire aussi sur Auto-Moto.com :

Smart EQ Fortwo occasion : notre avis, à partir de 9 500 Euros

Essai Smart EQ Fortwo (2020) : elle arrête de fumer

La Smart EQ Forfour a pris sa retraite


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page