Auto-Moto

Moto GP Amériques 2022 : les notes des pilotes

Enea Bastianini (5e -> 1er) – 9/10 : Le Bestia remporte son deuxième succès avec l’écurie Gresini. Auteur d’une course très intelligente et de dépassements audacieux, l’Italien prend l’ascendant sur le championnat des pilotes.

Álex Rins (7e -> 2e) – 8/10 : L’Espagnol fait partie de la courte liste des pilotes qui ont survolé le Circuit des Amériques. Profitant du très bon rythme de course de la Suzuki, Álex Rins était le seul pilote à parvenir à sauter sur les freins pour porter des attaques fatales pour ses adversaires.

Jack Miller (2e -> 3e) – 6/10 : L’Australien a profité du départ pour subtiliser la tête de la course à Jorge Martin. Dès lors, Jack Miller a mené la course, avant de voir son rythme s’effondrer. Il n’a pas pu résister aux assauts de Bastianini et de Rins.

Joan Mir (8e -> 4e) – 6/10 : Le champion du monde 2019 de la discipline n’est pas parvenu à suivre le rythme de son coéquipier. Malgré tout, Joan Mir a profité de l’excellent rythme de course de sa Suzuki, particulièrement en fin de course, pour remonter au classement.

Francesco Bagnaia (3e -> 5e) – 5/10 : Très en difficulté avec sa Ducati depuis le début de saison, l’Italien n’est pas parvenu à imiter son coéquipier pour se hisser sur le podium.

Marc Marquez (9e -> 6e) – 8/10 : Malheureux d’un problème mécanique au départ, Marc Marquez a remonté tout le monde sur un rythme de course effréné. À croire que l’Espagnol aurait pu prétendre à la victoire s’il n’avait pas connu de mésaventure.

Fabio Quartararo (6e -> 7e) – 5/10 : Le Français a particulièrement souffert du manque de puissance de sa Yamaha, notamment sur le Circuit des Amériques. Fabio Quartararo a profité de son intelligence de course pour préserver ses pneumatiques et accélérer en fin de course, pour défendre sa position.

Jorge Martin (1er -> 8e) – 4/10 : Auteur d’une excellente qualification, l’Espagnol a pâti du rythme de course de sa Pramac. Rapide en début de course, Jorge Martin n’a rien pu faire pour se défendre face à ses adversaires.

Johann Zarco (4e -> 9e) – 4/10 : Un temps en dessous de son coéquipier, Johann Zarco a lui aussi souffert du rythme de course de sa moto.

Maverick Viñales (14e -> 10e) – 6/10 : Peu performant en qualification, l’Espagnol a été auteur d’une course très intelligente en préservant ses pneumatiques pour attaquer et doubler son coéquipier en fin de course.

Aleix Espargaro (13e -> 11e) – 5/10 : Le Circuit des Amériques n’a pas convenu au précédent vainqueur de Grand Prix. Son Aprilia souffre beaucoup des dénivelés et des bosses qui composent le tracé. Aleix Espargaro s’est dit « heureux » de finir la course en 11e position.

Brad Binder (17e -> 12e) – 7/10 : Très en difficultés sur le Circuit des Amériques, les KTM n’ont pas fait l’enfeu. Brad Binder s’est hissé tout seul, à l’aide de son talent, jusqu’au 12e rang.

Pol Espargaro (12e -> 13e) – 4/10 : L’Espagnol n’est pas parvenu à trouver la solution avec sa Honda. Pol Espargaro a réalisé une course discrète, durant laquelle il a tout tenté pour survivre.

Takaaki Nakagami (10e -> 14e) – 3/10 : De retour après avoir manqué le GP d’Argentine, pour cause d’un test positif à la Covid-19, Takaaki Nakagami a beaucoup souffert du comportement de sa Honda sur le tracé des Amériques, si exigeant.

Andrea Dovizioso (15e -> 15e) – 4/10 : Le jeune Italien a réalisé une course discrète mais régulière dans le peloton. Andrea Dovizioso souffre, comme son coéquipier, du manque de puissance de sa Yamaha typée 2021.

Franco Morbidelli (19e -> 16e) – 5/10 : L’italien souffre de la comparaison avec son coéquipier. Sa Yamaha est préparée pour le champion du monde en titre, et donc très compliquée à piloter pour lui. Franco Morbidelli a fait du mieux qu’il pouvait, après une qualification catastrophique.

Luca Marini (11e -> 17e) – 3/10 : L’Italien peine toujours autant à performer et particulièrement en course. Après une qualification prometteuse, Luca Marini a fini par s’effondrer le dimanche.

Miguel Oliveira (20e -> 18e) – 5/10 : Tout comme les autres pilotes KTM, le Portugais a beaucoup souffert des performances de sa moto. Bloqué dans le peloton, Miguel Oliveira glane deux positions grâce aux abandons devant lui.

Raul Fernandez (21e -> 19e) – 6/10 : Cantonné au fond de peloton avec sa KTM typée 2021, la seule mission de l’Espagnol est de devancer son coéquipier. C’est chose faite !

Remy Gardner (22e -> 20e) – 4/10 : Comme expliqué juste avant, les pilotes Tech3 ne peuvent pas prétendre à grand-chose, au vu des performances de leurs motos. Remy Gardner ne parvient pas à battre son coéquipier et glane deux positions, notamment grâce aux abandons devant lui.

Fabio Di Giannantonio (18e -> 21e) – 3/10 : Le jeune rookie peine à passer la seconde dans la catégorie reine. L’Italien est en difficulté à bord des MotoGP, d’autant plus quand son coéquipier a remporté deux courses depuis le début de la saison.

Darryn Binder (24e -> 22e) – 2/10 : La marche est trop haute, pour le jeune rookie venant de la Moto3. Très loin du rythme du reste du plateau, le Sud-Africain a glané deux positions, grâce aux abandons devant lui.

Marco Bezzecchi (16e -> DNF) – 3/10 : Le jeune rookie a chuté en début de course. Avec une moto endommagée, l’italien n’a pu continuer.

 Alex Marquez (23e -> DNF) – 2/10 : Auteur d’une qualification désastreuse, Alex Marquez a chuté au bout du 5e tour.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page