Auto-Moto

la Toyota Yaris rebadgée par Hiroshima


Les modèles clonés sont très répandus dans l’industrie automobile. Toyota fait partie des constructeurs qui prêtent le plus leurs modèles : Corolla et RAV4 chez Suzuki, bZ4X et GR86 chez Subaru, précédentes générations d’Aygo chez Peugeot et Citroën… et désormais la Yaris chez Mazda.

Le partenariat entre Mazda et Toyota ne date pas d’hier, puisque Toyota propose depuis 2019 une Mazda 2 rebadgée sur le marché américain. Aujourd’hui, les deux constructeurs font le chemin inverse, puisque Mazda s’apprête à commercialiser une Yaris à peine retouchée dans son catalogue européen.

Aucun changement esthétique

Ici, à l’inverse des Suzuki Across et Swace qui ont des boucliers revus par rapport aux Toyota RAV4 et Corolla Touring Sports, la Mazda 2 est en tous points identique à sa base, la Yaris de dernière génération. Aucun changement sur les blocs optiques ou les pare-chocs, seul le logo évolue pour adopter celui du constructeur d’Hiroshima. Idem à l’intérieur, où la Mazda reprend absolument tout l’habitacle, jusqu’à la sellerie. Seul le logo du volant permet de les distinguer.

Le but de la manœuvre est surtout de récupérer l’hybridation éprouvée de la Toyota, ce qui permettra à Mazda de réduire la moyenne de CO2 de sa gamme, afin d’être dans les règles face à la réglementation européenne CAFE. Ainsi, la Mazda 2 “Hybrid” est dotée du même bloc trois-cylindres essence que la Yaris, le 1.5 de 93 ch, associé à un moteur électrique de 59 kW. Cette motorisation offre une puissance cumulée de 116 ch. Les performances sont donc identiques, avec un 0 à 100 km/h en 9,7 s et une vitesse de pointe fixée à 175 km/h. Quant à la consommation, elle est de 4 l/100 km au maximum, tandis que les rejets de CO2 oscillent entre 87 et 93 g/CO2 par km.

Commercialisation au printemps 2022

La nouvelle Mazda 2 Hybrid sera commercialisée en Europe à partir du printemps 2022. Si la Yaris propose deux blocs essence (1.0 70 ch et 1.5 120 ch) en plus de sa motorisation hybride, la Mazda 2 pourrait ne proposer qu’une variante hybride. La gamme et les tarifs n’ont pas encore été dévoilés. La citadine japonaise sera produite au même endroit que sa jumelle dans l’usine française d’Onnaing (59).

Photos : Mazda.

A lire aussi sur Auto-Moto :

Essai Mazda 2 : injustement méconnue

Essai Mazda 2 (2020) : une (trop) sérieuse alternative

Toyota Yaris 2021 : quelle version choisir ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page