Auto-Moto

infos et photos du nouveau SUV du Trident


Maserati dévoile le second SUV de sa gamme, le Grecale. Il dispose de plusieurs versions dont une sportive Trofeo au V6 de 530 ch. Une variante électrique Folgore est prévue en 2023.

Annoncée dans un premier temps pour la fin d’année 2021, la présentation du nouveau SUV de Maserati avait été repoussée à la dernière minute en raison de la pénurie de semi-conducteurs. Finalement, c’est au mois de mars 2022 que le Trident dévoile le Grecale. Le petit frère du Levante vient rejoindre la gamme et devient le deuxième SUV de la gamme. Comme le veut la tradition, il reprend le nom d’un vent, cette fois méditerranéen de secteur nord-est.

Style latin

Basé sur une plateforme E&E MASAH inédite qu’il étrenne, le SUV s’étale sur 4,85 m de long (+1 cm pour la version Trofeo) dont 2,90 m d’empattement. Il s’intercale entre les BMW X3 et X5, ou bien entre les Porsche Macan et Cayenne. La hauteur se limite à 1,67 m, tandis que la largeur toise à 1,98 m hors rétroviseurs. Le SUV s’offre, comme le Levante, des courbes latines et une allure sportive, complétée par les jantes de 19 à 21 pouces.

On reconnaît bien la patte de Maserati, avec une calandre à lames verticales placée sur le bas du bouclier et des optiques proches de la MC20. Les nervures du capot convergent en direction du logo du Trident, placé au centre de la calandre. De profil, on remarque de nouvelles poignées de porte presque cachées, et trois petites aérations sur l’aile surmontées du nom de la version. Le toit plongeant se termine sur une lunette arrière très inclinée, presque à la façon d’un coupé. A l’arrière, de larges feux à LED rappellent ceux de la Maserati 3200 GT produite entre 1998 et 2001.

Habitacle : de l’écran à foison

A bord, le Grecale fait la part belle au numérique. La planche de bord dispose de trois écrans : un pour les compteurs, secondé par une dalle de 12,3 pouces pour le système multimédia. Juste en dessous de l’écran central, une autre dalle de 8,8 pouces sert aux commandes de climatisation ou des sièges chauffants. Entre les deux, les boutons P, R, N et D servent à changer de rapports pour la boîte automatique.

Au sommet de la planche de bord, l’horloge passe, elle aussi, au numérique avec un affichage sur une petite dalle ronde. Cette horloge sert également pour l’affichage de la commande vocale intelligente, d’une boussole ou de mesure de la force G. Enfin, un dernier écran placé à l’arrière permet aux passagers de régler la climatisation trizone à leur convenance. Les matériaux sont choisi avec soin : cuirs noir ou colorés, Alcantara, surpiqûres de couleur, inserts en bois ou en fibre de carbone…

Quatre-cylindres MHEV en entrée de gamme, V6 et électrique au sommet

Côté moteurs, le Grecale est proposé en trois variantes pour commencer. L’entrée de gamme dispose d’un quatre-cylindres essence 2.0 de avec micro-hybridation 48 volts, issu du grand frère Levante et de la Ghibli. La version GT développe 300 ch. Au-dessus, le Grecale Modena grimpe à 330 ch. Les deux versions ont logiquement le même couple de 450 Nm, et la même vitesse de pointe à 240 km/h. Le Grecale GT réalise le 0 à 100 km/h en 5,6 s, tandis que la variante Modena descend à 5,3 s. 

Au sommet de la gamme, Maserati propose aussi une version performante Trofeo. Celle-ci intègre un V6 de 3.0 de cylindrée, basé sur le Nettuno retravaillé de la récente supercar MC20. Ce bloc délivre ici 530 ch, et offre 620 Nm de couple. Il se différencie par un carter humide et non sec, ainsi qu’un système de désactivation de cylindres. Le 0 à 100 km/h est abattu en 3,8 s, et la vitesse maximale grimpe à 285 km/h.

L’année suivante, une version électrique baptisée Folgore sera proposée pour la première fois sur un SUV de la marque. La puissance est encore inconnue, mais le constructeur italien révèle que la batterie qui l’équipe sera de 105 kWh, avec une technologie 400 V pour la recharge. Le couple est lui aussi annoncé, avec 800 Nm.

Premières livraisons à l’été

Le Grecale est déjà disponible à la commande, à partir de 75 450 € en France pour l’entrée de gamme GT. La version Modena est, elle, proposée à partir de 86 000 €. Au sommet de la gamme, la version Trofeo dotée du V6 est affichée à 115 400 €. A ces tarifs salés devra s’ajouter un malus conséquent : 16 810 à 26 247 € pour les versions quatre-cylindres, et 40 000 € pour le V6. La taxe sera même plus conséquente en 2023, avec un barème montant jusqu’à 50 000 € pour les véhicules les plus polluants.

Conçu par les ingénieurs du « Maserati Innovation Lab » de Modène, le nouveau SUV sera produit dans l’usine de Cassino en Italie. Les premières livraisons auront lieu dès l’été 2022 pour les versions thermiques. L’électrique Folgore sera disponible à partir de 2023.

Photos : Maserati.

A lire aussi sur Auto-Moto.com :

Essai Maserati Levante Trofeo : Levante se lève

Maserati MC20 : le cabriolet en approche

Maserati retourne à la compétition et débarque en Formule E !

Nouvelle Maserati GranTurismo (2022) : le développement en phase finale


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page