Auto-Moto

A moins de 20 000 €, le Dacia Jogger n’a aucun concurrent


Avec un tarif fixé à 14 490 €, le Dacia Jogger ne semble pas avoir de concurrent direct. Auto-Moto fait le point sur les alternatives les plus crédibles.

Début décembre, Dacia ouvre officiellement les commandes de son nouveau modèle, baptisé Jogger. Affiché à partir de 14 490 € en version 5 places, et dès 15 750 € en variante 7 places, le crossover de 4,45 m ne semble avoir aucune concurrence frontale. Auto-Moto s’est mis en quête de cinq rivaux potentiels.

Les véhicules neufs de plus de 4,40 m affichés à moins de 20 000 € sont de plus en plus rares, pour ne pas dire impossibles à trouver. Et encore moins en configuration 7 places ! Depuis quelques années, la tendance des constructeurs est à la suppression des entrées de gamme et des petits moteurs. Il n’y a qu’à voir les tarifs de la Clio (dès 18 100 € en version Zen) ou de la Focus restylée (dès 29 000 €). Pour trouver des concurrents au Jogger, il faut donc creuser un peu et se tourner vers des modèles moins répandus.

Fiat Tipo SW : le concurrent le plus direct ?

Chez Fiat, la concurrente la plus directe du Jogger est la Tipo. La berline à cinq portes est un peu trop courte (4,37 m) et moins habitable, avec un coffre de 440 litres. Mais elle s’affiche à partir de 19 490 € avec un moteur essence 1.0 Firefly de 100 ch. Le constructeur transalpin affiche même des prix encore plus bas par le biais de promotions sur son site internet.

Le break Tipo SW semble donc plus indiqué avec sa longueur de 4,57 m et son volume de coffre de 550 litres (contre 708 litres pour le Jogger en configuration 5 places). L’addition ne s’envole pas pour autant, puisque le break italien s’affiche dès 21 490 € en entrée de gamme Life, ou même 18 990 € avec le prix promotionnel annoncé par la marque. Mais là encore, c’est autant que le Jogger le plus haut de gamme (série limitée Extrême + dès 18 200 € en 5 places) qui affiche un niveau d’équipement supérieur.

Des concurrents potentiels exotiques

Avec sa taille strictement identique à celle du Jogger et des prix aussi serrés, le Ssangyong Korando paraît indiqué comme rival potentiel. Le SUV coréen de quatrième génération tire ses prix vers le bas avec des prestations dignes du segment des SUV compacts (Peugeot 3008, Nissan Qashqai, VW Tiguan) pour le prix du segment inférieur, celui des SUV urbains. Le SUV dispose d’un moteur essence 1.5 T-GDI de 163 ch (bien plus que les 110 ch du Jogger !), mais aussi d’un diesel 1.6 XDI de 136 ch. Il débute à 22 990 € avec l’essence, ou 25 990 € en diesel. Côté coffre, il affiche 551 litres, soit bien moins que le Jogger.  

Chez les breaks, le Kia Ceed SW semble tout aussi indiqué. Contrairement au cousin Hyundai i30 SW (dès 27 200 €), le break de Kia est abordable. Retouché en juillet 2021, le modèle débute sa commercialisation en “phase 2” en cette fin d’année, avec un tarif de 22 990 € en entrée de gamme. C’est 1 000 € de plus que la berline compacte. Le break de 4,60 m peut disposer de cinq motorisations, plus variées que la gamme du Jogger : trois blocs essence de 100, 120 et 160 ch, un diesel de 136 ch et une variante PHEV de 141 ch. Quant au coffre, il s’approche de la valeur du Jogger mais sans faire aussi bien avec 625 litres.

Les ludospaces, de bonnes alternatives ?

Pour trouver des alternatives au Jogger, on peut aussi se tourner vers les ludospaces. Avec leur habitabilité supérieure dans un format contenu mais tout en hauteur, ils sont d’excellents candidats pour les familles grâce à des prix plutôt serrés face aux crossovers et SUV tendance. Les Citroën Berlingo et Peugeot Rifter, complétés par leurs clones Opel Combo Life et Toyota ProAce CityVerso, sont par exemple à peine plus courts que le Jogger avec 4,40 m de long, mais peuvent grimper jusqu’à 4,75 m dans leur version longue. Les deux variantes offrent 5 ou 7 places selon les envies, et offrent de bonnes prestations avec un coffre allant de 597 litres à plus de 3 500 litres lorsque les sièges sont rabattus sur la version longue. 

Pour gagner quelques euros et avoir un rapport prix-équipement plus favorable, il ne faut pas hésiter à se tourner vers les clones allemand et japonais. En effet, les ludospaces français démarrent autour des 25 000 €, quand Toyota propose son ProAce City Verso dès 21 560 € (voire même 19 160 € selon les promotions affichées sur le site Toyota). Chez Opel, le Combo Life s’affiche dès 22 000 € (hors promotions). A noter que les quatre ludospaces peuvent recevoir de nombreuses motorisations : essence 110 ou 130 ch, diesel 100 ou 130 ch et même électrique de 136 ch depuis peu.

Le Ford Tourneo Connect, autre alternative chez les ludospaces

Il est aussi possible de lorgner du côté de chez Ford. Le Tourneo Connect entre parfaitement dans la liste des candidats potentiels. Récemment retravaillé sur une base de Volkswagen Caddy, le nouveau Tourneo Connect n’a pas encore dévoilé ses tarifs officiels. Ainsi, nous avons choisi de nous pencher sur la génération précédente, encore au catalogue. Comme le quatuor Berlingo-Rifter-Combo-ProAce, l’américain dispose de deux longueurs de châssis et peut embarquer jusqu’à 7 passagers. La version la plus courte mesure 4,42 m, tandis que la plus longue fait 4,82 m. L’ancienne génération disposait d’un bloc essence de 100 ch et de deux diesels de 100 et 120 ch. Avant d’être renouvelé, le ludospace démarrait à 21 740 €. Un tarif plutôt contenu, mais il n’est pas impossible que les tarifs du nouveau venu s’envolent…

Photos : DR

A lire aussi sur Auto-Moto :

Citroën Berlingo : que nous réserve son futur restylage ?

Comparatif : le Dacia Jogger face au Duster

Voiture familiale : tous les modèles 7 et 9 places (2021)


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page