Acceuil

L’UE envisage de mettre fin à l’élevage d’animaux en cage

La Commission européenne a présenté des plans pour proposer une législation qui éliminerait progressivement – et finalement interdirait – les cages pour les animaux de ferme, y compris les lapins, les jeunes poules, les cailles, les canards et les oies.

Les changements seraient suggérés d’ici 2023 et introduits d’ici 2027, a indiqué la Commission dans un communiqué mercredi.

Actuellement, seuls les poules pondeuses, les poulets de chair, les truies et les veaux sont couverts par les règles de l’UE sur la mise en cage.

“Les animaux sont des êtres sensibles et nous avons la responsabilité morale et sociétale de veiller à ce que les conditions à la ferme pour les animaux reflètent cela”, a déclaré Stella Kyriakides, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, dans un communiqué.

La pollution de l'air due à la production d'aliments d'origine animale est liée à 12 700 décès chaque année, selon une étude

Les groupes de campagne ont accueilli favorablement les changements proposés.

“Aujourd’hui, la Commission européenne a pris une décision historique de laisser un héritage aux animaux d’élevage”, a déclaré Olga Kikou, responsable de l’UE chez Compassion in World Farming, dans un communiqué. déclaration.

« Les citoyens ont exigé des changements et la Commission a reçu le message haut et fort, en s’engageant sans équivoque et visionnaire à éliminer progressivement les cages. Le vent tourne enfin. Nous resterons concentrés sur les institutions européennes jusqu’à ce qu’elles concrétisent cette ambition et serons vigilants dans empêcher les intérêts particuliers de l’affaiblir.

“L’élevage industriel est la principale cause de cruauté envers les créatures sensibles sur la planète. Mettre fin à l’utilisation des cages est un pas important vers la fin de l’élevage industriel”, a-t-elle ajouté.

Eurogroup for Animals, un groupe de pression basé à Bruxelles, en Belgique, a déclaré que les changements affecteraient plus de 300 millions d’animaux d’élevage sur le continent.

Reineke Hameleers, PDG d’Eurogroup for Animals, a déclaré que l’engagement à mettre fin à l’élevage d’animaux en cage aurait un “impact énorme pour des millions d’animaux”.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page