Acceuil

L’Inde abroge officiellement trois lois agricoles qui ont déclenché plus d’un an de protestations

Le président du pays, Ram Nath Kovind, a signé mercredi soir un projet de loi abrogeant les lois, après qu’il a été adopté par les chambres basse et haute du Parlement plus tôt cette semaine.

Le parti Bharatiya Janata (BJP) au pouvoir de Modi avait insisté sur le fait que les réformes moderniseraient le système agricole indien. Cependant, les agriculteurs ont déclaré que cela pourrait les exposer à l’exploitation et ruiner leurs moyens de subsistance.

Auparavant, les agriculteurs devaient vendre leurs produits aux enchères, où ils recevaient au moins le prix de soutien minimum (MSP) convenu par le gouvernement pour certaines de leurs cultures. Les nouvelles lois visaient à assouplir les règles concernant la vente et la tarification des produits agricoles qui protégeaient les agriculteurs d’un marché libre non réglementé.

Les agriculteurs indiens ont forcé Modi à renoncer aux nouvelles lois. Alors pourquoi ne rentrent-ils pas chez eux ?

Pendant plus d’un an, les agriculteurs ont campé à la périphérie de la capitale indienne pour protester contre les lois, arguant que les forces du marché feraient baisser les prix et que les petits agriculteurs auraient du mal à négocier des accords favorables avec les géants.

Les manifestations se poursuivent, car les agriculteurs disent avoir une liste d’autres demandes qui n’ont pas été satisfaites, notamment le droit légal à un prix de soutien minimum pour l’ensemble de leur récolte et à davantage de soutien du gouvernement.

En Inde, l’agriculture est un problème politique et les manifestations ont posé un défi rare au BJP.

Sept États indiens organiseront des élections au début de l’année prochaine pour déterminer si le BJP conservera le pouvoir. Le parti au pouvoir de Modi gouverne actuellement six des sept États, dont l’Uttar Pradesh à prédominance agricole.

Les agriculteurs sont le plus grand bloc de vote dans le pays – le secteur agricole soutient environ 58% des 1,3 milliard de citoyens indiens. La colère du groupe pourrait voir Modi perdre un nombre important de voix.

Dans un discours à la nation le 19 novembre, Modi a déclaré qu’il abrogerait les lois.

“Aujourd’hui, je suis venu vous dire, à tout le pays, que nous avons décidé de retirer les trois lois agricoles”, a déclaré Modi, reconnaissant l’importance des agriculteurs et les défis auxquels ils sont confrontés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page