Politiques

“Il y a clairement un dysfonctionnement dans ses rapports aux femmes”, affirme la militante Claire Nouvian


Claire Nouvian est une militante écologiste spécialiste des abysses. En 2008, elle participe à un épisode d'”Ushuaia” sur les grandes profondeurs, au large du Costa Rica. Si elle garde un très bon souvenir de cette expérience, elle se rappelle être partie au Costa Rica avec une certaine appréhension. Elle affirme qu’avant son départ, l’entourage de Nicolas Hulot l’a mise en garde sur son comportement vis-à-vis des femmes. 

“L’entourage, avant de partir en tournage, me dit ‘Evite les situations où tu es seule avec lui, si vous travaillez, c’est au restaurant de l’hôtel, ce n’est pas dans ta chambre, quand vous êtes sur le bateau, ferme plutôt ta cabine le soir et n’ouvre pas s’il frappe à ta porte le soir, fais semblant de dormir’. Des consignes comme cela… Je dis ‘Mais il y a un problème là, quand même !’ C’est l’entourage plutôt politique qui me dit cela. Je ne suis pas très à l’aise”, témoigne-t-elle dans l’émission “Envoyé spécial”, diffusée jeudi 25 novembre

Selon Claire Nouvian, Nicolas Hulot n’a eu aucun geste déplacé pendant le tournage. Mais elle affirme, que quelques années plus tard, après une réunion de travail, il aurait eu un comportement déroutant. “On est allés chez lui pour prendre un café et au moment de me raccompagner, il a quand même essayé de m’embrasser et je lui ai dit ‘Nicolas mais sérieux ?! Qu’est-ce que c’est que ce truc ?’. Cela n’a rien à faire là. Rien. C’est complètement hors sujet, c’est cela qui est étonnant. C’est comme si là on est en train de tourner et au moment de partir, votre cameraman essaie de m’embrasser. C’est quoi le sujet ? C’est tellement hors sujet”, explique-t-elle. 

Et de poursuivre : “ll y a clairement un dysfonctionnement dans ses rapports aux femmes. Tout le monde est au courant de ça, du fait qu’il y a beaucoup de consommation (…) beaucoup de jeunes filles qui passent à la casserole. Tant que ce sont des adultes consentants, il n’y a rien à dire là-dessus (…) des adultes consentants, il n’y a rien à dire, et s’il n’y avait pas des problèmes plus graves, on ne serait pas là en train de parler de ça.


Extrait de “Nicolas Hulot : des femmes accusent”, diffusé dans “Envoyé spécial” le 25 novembre 2021.

Les faits décrits dans l’enquête d'”Envoyé spécial” sont prescrits et ne pourront faire l’objet d’aucune procédure judiciaire. Nicolas Hulot est présumé innocent. Les journalistes du magazine l’ont contacté lui et ses avocats à plusieurs reprises. Il a refusé de répondre à leurs questions face à une caméra. Ses avocats ont également décliné les demandes d’interview. Ils ont fait savoir que leur client conteste fermement les faits, et affirme plus généralement n’avoir jamais agressé une femme dans sa vie. 

Joint par téléphone le 9 novembre 2021, Nicolas Hulot affirme : “Je suis anéanti, je n’ai jamais eu de relations ambiguës. (…) Vous savez très bien que ce sera parole contre parole. La parole des hommes est mise en cause, donc ce n’est même plus la peine de se défendre. (…) Non pas parce que je crains ce que j’ai fait, c’est tellement abject, tellement odieux, tellement à des années-lumière de ce que j’ai toujours été et de ce que je suis (…). Et comment voulez-vous que je me souvienne ? Je me souviens surtout de ce que je n’ai jamais fait. Je n’ai jamais de ma vie contraint en quoi que ce soit, qui que ce soit. Jamais, ni de près ni de force. Quand on ne sent pas, qu’on ne séduit pas, ou qu’on n’est pas séduit, on en reste là, c’est comme ça depuis la nuit des temps. (…) Je ne vais pas, moi, contre-attaquer [en disant] que ce sont toutes des menteuses, des trucs comme ça. Je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est ce que je n’ai jamais fait. Mais quand on est innocent comme je le suis, innocent d’une manière que vous ne pouvez même pas imaginer… On est de toute façon piégé, quoi que l’on dise, la parole est suspecte. Quoi qu’on dise. Voilà. On ne peut pas se défendre. On ne peut pas se défendre… Parce que dans ce combat légitime, nécessaire des femmes, la parole des femmes est sacrée, et voilà.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique “Magazines“.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page