Acceuil

Au moins 31 migrants morts et d’autres portés disparus après le naufrage d’un bateau au large des côtes françaises

S’exprimant devant un hôpital de Calais, Darmanin a déclaré que cinq femmes et une petite fille figuraient parmi les morts. Deux personnes ont été sauvées et une personne est toujours portée disparue, a-t-il déclaré.

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont tous deux exprimé leur horreur devant la tragédie et ont adressé leurs condoléances aux familles des victimes.

Macron a déclaré que son pays ne laisserait pas la Manche devenir un cimetière et a exhorté ses homologues européens à redoubler d’efforts pour éviter de futures tragédies.

“Aux familles des victimes, à leurs proches, je tiens à exprimer ma compassion et le soutien inconditionnel de la France”, a déclaré le président dans un communiqué.

“Je leur assure que tout sera fait pour retrouver et condamner les responsables, les réseaux de passeurs qui exploitent la misère et la détresse, mettent en danger des vies humaines et finissent par décimer des familles”, a-t-il ajouté.

Macron a déclaré que la France travaillait avec le Royaume-Uni depuis plusieurs mois pour démanteler les réseaux de contrebande.

“Depuis début 2021, grâce à la mobilisation de 600 policiers et gendarmes, 1.552 passeurs ont été arrêtés sur la côte nord et 44 réseaux de passeurs ont été démantelés”, a-t-il précisé.

“Malgré cette action, 47.000 tentatives de traversée vers la Grande-Bretagne ont été effectuées depuis le 1er janvier, avec 7.800 migrants sauvés par nos services de secours.”

La préfecture maritime régionale de France a déclaré plus tôt qu’une opération de recherche et de sauvetage des survivants était en cours dans le Détroit du Pas-de-Calais, et l’a décrit comme le pire accident jamais survenu dans le plan d’eau.

La ministre de la Mer du pays, Annick Girardin, a déclaré que des hélicoptères français, britanniques et belges recherchaient les disparus.

Le Premier ministre français Jean Castex a qualifié l’incident de “tragédie”. “Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère”, a-t-il déclaré dans un tweet.

Traversée dangereuse

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu’il était “choqué et consterné, et profondément attristé par la perte de vies humaines en mer”.

“Mes pensées et ma sympathie vont tout d’abord aux victimes et à leurs familles, et c’est une chose épouvantable qu’elles aient souffert”, a déclaré Johnson aux journalistes.

“Mais je veux aussi dire que cette catastrophe souligne à quel point il est dangereux de traverser la Manche de cette manière. Et cela montre aussi à quel point il est vital que nous intensifions maintenant nos efforts pour briser le modèle économique des gangsters qui envoient des gens prendre la mer de cette manière, et c’est pourquoi il est si important que nous accélérions si possible toutes les mesures contenues dans nos frontières…

Il a ajouté que les autorités « ne négligeraient aucun effort pour la proposition commerciale des trafiquants d’êtres humains et des gangsters … qui s’en tirent littéralement avec le meurtre ».

Johnson a déclaré qu’il était temps pour le Royaume-Uni, la France et l’Europe d'”intensifier” et de travailler ensemble. Il devait présider une réunion du comité d’urgence de Cobra en réponse à la tragédie, a déclaré son porte-parole.

Le ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a déclaré dans un communiqué que la tragédie « sert de rappel le plus brutal possible des dangers de ces traversées de la Manche organisées par des gangs criminels impitoyables ».

Elle a ajouté : “Nous continuerons d’intensifier toute coopération avec la France et d’autres partenaires européens pour empêcher les migrants de se lancer dans ces voyages meurtriers”.

Lundi, le ministère français de l’Intérieur a annoncé l’envoi d’équipements et de véhicules d’une valeur de plus de 11 millions d’euros (12,3 millions de dollars) dans le cadre d’un accord avec le Royaume-Uni, “pour sécuriser la bande côtière s’étendant sur plus de 130 km, de Dunkerque à la Baie de Somme.”

Il a ajouté que “la police et les gendarmes auront des moyens supplémentaires pour mener à bien la mission de lutte contre l’immigration illégale”.

La semaine dernière, 243 personnes ont été secourues dans la Manche alors qu’elles tentaient de traverser vers le Royaume-Uni.

Plus de 25 700 personnes ont traversé la Manche vers le Royaume-Uni jusqu’à présent cette année dans de petits bateaux, selon les données compilées par l’agence de presse britannique PA Media. C’est trois fois le total pour l’ensemble de 2020, rapporte PA.

Amy Cassidy, Joseph Ataman et Xiaofei Xu de CNN ont contribué à ce reportage.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page