Politiques

“C’est un sacré métier d’être marin”, salue Edouard Philippe, le maire du Havre


“C’est un sacré métier d’être marin”, a salué samedi 6 novembre sur franceinfo Edouard Philippe, le maire du Havre, à la veille du départ de la Transat Jacques Vabre 2021, qui s’élancera dimanche 7 novembre depuis le port du Havre. Le maire du Havre a pu naviguer quelques heures avec le Normand Charlie Dalin, vainqueur de la dernière Transat Jacques Vabre en 2019, dans la catégorie Imoca.

“C’était formidable”, reconnaît Edouard Philippe quelques jours après son expérience à bord du monocoque. Par 12 nœuds de vent et une allure “d’environ 21 nœuds”, l’ancien Premier ministre avoue avoir été “impressionné” par Charlie Dalin. “On a fait décoller le bateau. Comme c’est un monocoque, quand il décolle, il se penche. Comme c’est un Imoca, quand il va vite, il fait un bruit. Je vous assure, c’est assez impressionnant. Et encore, il n’allait pas aussi vite que Charlie peut le pousser”, raconte Edouard Philippe. “Donc, c’est totalement confortable parce qu’on est avec un vrai pro.” Il a pu se rendre compte combien ces bateaux sont “des condensés de technologies, combien ils sont exigeants. Je vous assure que quand vous êtes dessus, vous vous rendez compte que c’est un sacré métier d’être marin”.

Edouard Philippe rend hommage aux “valeurs qui sont portées par les champions comme Charlie, qui sont des valeurs d’effort, d’humilité”. “C’est un sport qui se passe face aux éléments. Donc on reste humble face aux éléments. Ou alors ça veut dire qu’on n’a rien compris.” Il voit dans les marins des hommes et des femmes avec “beaucoup d’humilité, beaucoup de caractère, beaucoup de détermination, et une maîtrise de la technologie qui est très impressionnante”.

L’ancien Premier ministre avoue bien aimer l’eau, “le fait d’être assez tranquille sur l’eau. Etre un peu seul, cela peut être agréable”. Il apprécie “l’atmosphère qu’il peut y avoir quand on est sur l’eau. J’aime bien le fait d’être assez tranquille sur l’eau. Il faut reconnaître que, quand on est sur l’eau en général, on est un peu plus seul. Et quand on est un peu plus seul, ça peut être agréable”.

“Il faut mesurer l’intensité physique que ça représente pour les organismes qui sont soumis à ce rythme”

Edouard Philippe

à franceinfo

Durant ces trois heures de navigation, Edouard Philippe a pu goûter aux repas lyophilisés qu’emportent les coureurs pendant la traversée. “Sympa n’est pas forcément le mot qui vient à l’esprit”, pour qualifier ce qu’il a mangé. “Mais disons que ça nourrit son homme.” Le maire du Havre souligne encore “la performance sportive” des marins, “la résistance à la fatigue, les conditions de bruit et de confort très relatif, c’est le moins qu’on puisse dire, dans lesquels ils dorment. Les durées de sommeil”, ajoute Edouard Philippe.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page