Acceuil

Les insulaires poursuivent l’Australie pour inaction face au changement climatique

L’affaire intentée au nom des îles isolées de Boigu et de Saibai dans le détroit de Torres est le premier recours collectif climatique intenté par les Premières Nations d’Australie, ont déclaré ses partisans.

Elle a été déposée le jour même où Canberra a adopté un objectif de zéro émission nette de carbone d’ici 2050.

L’affaire est calquée sur celle que le groupe environnemental Urgenda Foundation a mené contre le gouvernement des Pays-Bas, affirmant qu’il avait la responsabilité légale de protéger les citoyens néerlandais du changement climatique.

Cette affaire a conduit la Haute Cour néerlandaise à ordonner au gouvernement de réduire les émissions de carbone plus rapidement que prévu.

Les îles du détroit de Torres, parsemées au nord de l’Australie, font face à la menace d’inondations et de sel détruisant leur sol alors que le réchauffement climatique entraîne davantage de tempêtes et une élévation du niveau de la mer.

“Il y a une grande confiance que les communautés et les moyens de subsistance de l’île du détroit de Torres sont vulnérables aux impacts majeurs du changement climatique, même de petites élévations du niveau de la mer”, a déclaré la plainte déposée auprès de la Cour fédérale.

L’un des deux plaignants, Paul Kabai, a déclaré que son peuple vivait sur les îles depuis plus de 65 000 ans, mais que les communautés pourraient être obligées de partir si elles devaient faire face à davantage de dégâts causés par les inondations et les tempêtes.

“Devenir des réfugiés climatiques, c’est tout perdre : nos maisons, notre culture, nos histoires et notre identité”, a déclaré Kabai dans un communiqué.

L’affaire est soutenue par un groupe de défense à but non lucratif, Grata Fund et Urgenda, et est gérée par la société de recours collectif Phi Finney McDonald.

Grata a déclaré qu’il s’attend à ce que l’affaire soit entendue au troisième trimestre 2022 avec une décision susceptible de prendre jusqu’à 18 mois.

Les insulaires ont déposé une plainte pour atteinte aux droits humains aux Nations Unies il y a deux ans pour des motifs similaires qui n’ont pas encore été résolus.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page