People

Eric Zemmour, sa relation avec Sarah Knafo décryptée : “Ça finira mal”


Sarah Knafo, qui a rencontré Eric Zemmour, par l’intermédiaire de sa famille en 2007, fait partie dès 2016 de son entourage politico-intellectuel très proche. Elle est à l’époque responsable du mouvement Les Jeunes avec Henri Guaino et fuit les caméras. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, elle apprécie de plus en plus la lumière qui éclaire le polémiste, se trouve à ses côtés à peine cachée et devant les objectifs, elle affiche de généreux sourires et éclats de rire. Dans le livre Le Radicalisé d’Etienne Girard qui sort ce 28 octobre aux éditions du Seuil, on en apprend encore plus sur cette personnalité fascinante qui gravite autour de l’essayiste depuis des mois et qui l’accompagne dans son ascension médiatique et vers la campagne pour les présidentielles de 2022. L’Express publie les bonnes feuilles de l’ouvrage.

La jeune femme trace sa route et le polémiste l’observe depuis des années, non sans admiration. “Sarah Knafo a 13 ans, son père est un ami d”Eric’, qu’elle surnomme parfois ‘Z’. Trente-cinq ans les séparent. Mêmes origines juives séfarades, même jeunesse en Seine-Saint-Denis, à Pavillon-sous-Bois pour la jeune femme [Montreuil pour lui]“, écrit Etienne Girard dans Le Radicalisé. L’intellectuel agit comme un mentor avec elle, “lui inculque ses idées, lui fait réviser Sciences po avec succès, la pousse à présenter les concours administratifs“. Celui qu’elle décrit comme un “monstre” est son pygmalion.

Ses camarades d’études remarquent leur proximité et se disent qu’il s’agit d’un oncle. Leur relation se renforce, elle le teste de plus en plus comme cette fois où elle fait mine de laisser tomber le concours de l’ENA. “Tu ne vas pas faire ta crise d’adolescence maintenant !“, lui clame son “professeur”. En 2016, elle décroche le concours et réussi ce qu’Eric Zemmour n’a jamais pu et qui lui était resté en travers de la gorge. Elle devient magistrate de la cour des comptes mais a mis en pause son poste pour se consacrer aux envies électorales de l’ancien sniper de Laurent Ruquier.

Fougue et mainmise

La fougue et l’ardeur au travail de Sarah Knafo est manifeste et séduit Eric Zemmour. Elle est nourrie par son propre parcours de vie et une blessure, la mort de son frère qui souffrait d’un lourd handicap après l’agression de sa mère enceinte. La relation entre la fougueuse jeune femme et son mentor s’accentue au fil des années et nourrit le désir de ce dernier de se lancer dans une élection politique. “‘Il y avait quelque chose de filial, puis notre relation s’est équilibrée‘, affirme souvent Sarah Knafo. Peu à peu, elle s’impose comme sa conseillère en lui préparant des notes chiffrées envoyées par e-mail avant ses émissions, ou en donnant son avis sur ses choix de carrière,” lit-on dans Le Radicalisé.

La jeunesse de Sarah Knafo se mêle à merveille avec le culot du polémiste, mais un ami d’Eric Zemmour, l’ancien député européen d’extrême-droite Philippe de Villiers fait un constat plus réservé. Il a remarqué la mainmise de Sarah Knafo sur le dispositif, l’énarque passant de conseillère à directrice de campagne : “Ils se fascinent l’un l’autre. Ça finira mal.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page